Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 07:28

5) Implanter son enfant revient, pour pas mal de Sourds, à « réparer » la surdité, à « réparer » son enfant comme s’il était né « cassé ». Pour certains, dont moi par exemple, c’est une idée absolument insoutenable, impossible à accepter.

Réponse possible du camp des « pour » : Quel mal y a-t-il à tout faire pour améliorer la vie de son enfant en améliorant son corps ? La science sert à ça non ?

Ma réponse : C’est une envie légitime…quand il s’agit d’aider un enfant en danger à être heureux. Réparer une hanche « défectueuse », remettre une épaule démise car la vie serait trop dure sans cette aide. Mais on peut être sourd et parfaitement heureux de son sort et de sa vie !

N’est-ce pas là notre but à tous ? Etre heureux ?

De plus, un enfant perçu comme « imparfait » ou « réparable » peut-il vraiment connaître le bonheur ?

Un enfant, même s’il vient à peine de naître, ressent les émotions de ses parents et éprouve la joie, la peine ou l’angoisse de ses parents.

Voyons, ce bébé qui vient de naître et qui est blotti dans les bras de ses parents submergés de bonheur, n’est-il pas parfait ?

Ne représente t’il pas la 1ère merveille du monde aux yeux ébahis de ses parents ?

Faut-il vraiment gâcher tout ce bonheur tout neuf par un dépistage précoce et l’annonce brutale de sa surdité ? Pourquoi vouloir à tout pris, dès les tous 1ers jours pointer du doigt ce qui n’est pas « conforme » ?

Et conforme à quoi ? Aux diktats d’une société plus intéressée par les profits à faire coûte que coûte que par la possibilité de nous rendre la vie plus facile, plus belle ?

Foutaises !

Le bonheur n’a pas besoin de perfection !

Il a besoin de respect, de tolérance et surtout d’amour.

Car c’est grâce à ces sentiments qu’un enfant grandit, se construit et vit dans le bonheur. Point barre !

C’est le regard des autres qui détruit et fait souffrir, pas le fait d’être sourd.

C’est la peur de la différence qui exclut et rend malheureux, pas la surdité.

Un implant n’y changera rien.

 

Tant que les Entendants n’auront pas compris que la surdité n’est pas une maladie honteuse, ni un handicap au bonheur, toutes les inventions genre implant ni changeront rien.

 

Et si on changeait plutôt les mentalités, au lieu de vouloir à tout pris changer les Sourds en Entendants ? A méditer, non ?

 

Certains Sourds avec qui j’ai parlé voient dans le dépistage précoce de la surdité, une attaque personnelle et je les comprends.

C’est dire haut et fort que les Sourds sont anormaux, handicapés, malades et qu’il faut absolument les repérer dès la naissance pour les changer, les transformer, les réparer. Donc, en gros, éradiquer les Sourds…Quelle horreur !

Purée ! Y ‘en a qui ont pris des baffes pour bien moins que ça !

 

La surdité n’étant pas une maladie que l’on peut guérir, quel besoin a-t-on d’imposer un dépistage précoce et stressant pour tout le monde à un bébé qui vient de naître ?

Quel irrépressible besoin a-t-on de « gâcher » le plaisir des nouveaux parents en leur annonçant que leur merveilleux petit bébé de 2 jours est « anormal » ?

Les 1ers mois de l’enfant sont suffisamment fatigants et riches en émotions sans avoir à en rajouter une couche.

 

Alors, oui, je suis « contre » ce dépistage parce que je suis « pour » la découverte de son enfant dans un minimum de joie, de tendresse et de sérénité.

Je suis « contre » parce que j’aime l’idée que les seules préoccupations des nouveaux parents sont les couches, les bains, les câlins, les bisous et la gestion, au quotidien, de ce miraculeux petit être, né de l’amour.

Je suis « contre » parce que mettre un bébé qui vient de naître dans une case « anormal » ou « handicapé » ne ressemble pas au cadeau normal à faire pour célébrer le bonheur d’une nouvelle vie.

Je suis « contre » parce que la maternité est suffisamment difficile à gérer sans l’étiquette « sourd ». Ce n’est pas l’idée que je me fais de la maternité.

 

Bon sang, ne peut-on attendre quelques mois ?

Après 6-8 mois, il est encore largement temps d’implanter son enfant pour ceux qui le désirent !

Mais ces 6-8 mois permettent aux parents de créer avec leur enfant des liens indispensables à l’évolution de toute la famille.

 

Et puis c’est quoi cette volonté de gommer toutes nos différences ?

 

Pour moi, et d’autres plus avisés que moi, le dépistage précoce de la surdité ne vise qu’à stigmatiser le bébé et à permettre de proposer aux parents anéantis une solution hasardeuse et surtout source de beaucoup d’argent.

Dès la surdité annoncée, l’implant est mis en avant comme la seule solution acceptable pour de bons parents aimants qui veulent le bonheur de leur enfant.

« Il deviendra « normal » comme les autres. »  Ouais, tu parles Charles ! Rien n’est moins sûr !

C’est vrai que plus tôt l’enfant est implanté, plus grandes sont les chances de réussites.

Mais l’implant n’est pas LA seule solution, ni même la meilleure.

Accepter la surdité, différence de son enfant en est une autre.

Lui enseigner la LSF ou la LPC est encore une autre option pour que son enfant puisse grandir et vivre heureux.

 

Proposer toutes les solutions connues, sans en privilégier une plutôt qu’une autre, devrait être l’attitude normale de l’équipe soignante au moment de l’annonce de la surdité.

Ce n’est, malheureusement pas toujours le cas, surtout dans les hôpitaux où l’implant cochléaire est fréquemment pratiqué.

Chaque parent devrait être libre de rencontrer des médecins et des représentants d’associations de sourds pour découvrir les solutions possibles et choisir la meilleure solution pour son enfant.

 

Rencontrer des Sourds pour comprendre que la surdité n’est PAS une maladie mais un état qui n’empêche pas le bonheur.

 

Mais pour ça, il faudrait enfin reconnaître qu’il existe une identité, une culture et une langue sourdes.

Un dépistage précoce se justifie dans le cas de maladies mortelles ou de handicaps graves qui mettent la vie même de l’enfant en danger.

Or ce n’est pas le cas de la surdité !

Considérer la surdité comme telle revient à nier l’identité sourde, à tuer la LSF et à bafouer la riche culture sourde.

 

En fait tout ça est assez simple. Ca pourrait presque donner lieu à une loi universelle (genre théorème de Pythagore…vous savez, si A=B et B=C alors A=C) :

Tout humain a droit au bonheur.

Un Sourd est avant tout un humain.

Un enfant, même sourd, est un être humain à part entière, donc il a droit au bonheur.

Ca vous paraît clair ?

Bon c’est vrai que je m’emballe un peu beaucoup et que ma méthode de raisonnement n’est pas super orthodoxe mais le fond est assez vrai, non ? C’est juste assaisonné façon « Sandy »…lol !

 

Tout ça pour expliquer que le bonheur est un droit, quelle que soit notre nature, notre physique, nos capacités. C’est notre droit d’être heureux et la société qui nous entoure devrait avoir pour but de nous rendre heureux…J’ai bien dit « devrait »…

Pour l’instant, elle se contente de régler nos vies pour les rendre encore plus difficiles, plus limitées.

 

Et si supprimer la surdité (par un implant par exemple) n’était qu’un début ?

Après, on pourrait éradiquer la cécité ? Et pourquoi pas l’obésité, le nanisme et le gigantisme ?

Et puis quand les êtres humains seraient tous de taille, de corpulence et même de pointure moyennes et « parfaites », on pourrait s’attaquer à la couleur de peau, de cheveux, d’œil ? Ou pourquoi pas uniformiser l’intelligence ?

Bref, on pourrait aussi contester et combattre tout ce qui diffère de l’être humain suprême, « l’homo perfectus » ? 

Quelle horreur !!

C’est une horreur parce que gommer toutes les différences conduit à un monde uniforme où rien ne brille. Un monde mort qui n’évolue plus.

Un horrible monde où on serait tous pareils. Tous heureux ? Franchement, j’en doute.

 

Moi je rêve d’un monde où chacun pourrait s’exprimer sans crainte, ni honte.

Un monde où la différence serait une richesse qu’il faut chérir et préserver.

Un monde où le respect de soi et des autres serait une notion incontournable, une évidence.

Un monde enfin où les enfants pourraient naître et vivre différents, dans la tolérance et l’acceptation de ce qu’ils sont et pas être obligés à paraître ce qu’on attend ou qu’on souhaite d’eux.

Aimer son enfant comme il est, avec ses imperfections et ses défauts est drôlement difficile à assumer mais ça me paraît si juste !

Et vous, de quel monde vous rêvez ?

 

Alors voilà les raisons pour lesquelles je suis « contre » le dépistage précoce de la surdité.

C’est mon opinion et je la partage…lol !

 

J’espère avoir réussi à vous éclairer, au moins un peu, sur les raisons pour lesquelles certains Sourds se sont réunis mardi devant la préfecture.

J’espère avoir su expliquer un peu ce sujet épineux qui alimente la polémique.

J’espère vous avoir fait un peu ressentir ce qu’éprouvent certains Sourds avec qui j’ai eu la chance de parler.

 

Si vous avez des questions, laissez vos commentaires et j’y répondrais avec mon cœur, en toute franchise.

Et si vous voulez en savoir plus sur la culture et la langue sourdes, osez aller vers les sourds et posez leur vos questions. Ils sont ouverts à la discussion.

 

Dans le cas où vous auriez besoin d’une interprète LSF…je veux bien essayer de faire le lien entre vous, même si j’ai honte d’avouer que j’ai pas mal oublié mes cours de LSF…Honte à moi ! Lol !

 

Pour finir (enfin ! pauvres yeux fatigués !) à tous ceux qui sont « contre », comme à ceux qui sont « pour », je n’ai que 3 mots à dire : Respect – Tolérance et Amour.

 

Bisous plein.

 

 

PS : Je tiens à préciser que je suis absolument « pour » tout dépistage précoce de toute maladie ou handicap qui empêcherait à un enfant de vivre, grandir, exister et connaître une vie pleine de bonheur.

Pour conclure, je me répète mais c’est très important : la surdité n’est PAS une maladie !! Bizzzzzzzzzzzzzzzz    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

manu 08/01/2011 11:26



evidement , qu'on pourra continuer à papoter, c'est mon pêcher mignon surtout sur les sujets polémiques j'adore.


Il y a un proverbe irlandais je crois, parce que je suis pas sure , qui dit:


"on ne mange pas un ours en une fois "  resister s'indigné c'est montrer que l'on est vivant et qu'on reflechi.Et çà c'est lutôt rare par les temps qui courrent . le plus souvent on entend:


"de toute façon on ne peut rien faire .alors?.... "ce côté passif m'insupporte souvent , tu as deviné je pense que je n'ai pas un caractère facile dans mon blog Madame Bibi c'est vraiment moi
.Donc je suis d'accord avec ton 1+1+1+1....


quand au fait de me consolé d'avoir bien fait , je sais pas le doute c'est le compagnon du métier de parent . Pour moi l'apprentissage à été des plus rude.Mais bon je peux  dire au moins que
je n'ai pas fais trop de casse .Le plus difficile d'être capable de dire que l'on est pas parfait. çà enervait d'ailleurs mes enfants , pour eux je refusais d'endosser mes erreures alors que
c'était tout le contraire .Je les acceptais sans restrictions , mais c'était aussi leur renvoyer l'image qu'ils étaient humains donc imparfait .Je suppose que çà leur a donné aussi plus de force
dans leurs projets car n'étant pas parfait les echecs sont admis voir normaux .


tu parles des gens qui battent leurs enfants qui n'ont que six mois  de prison .Cela il est vrai peux sembler injuste .Mais ayant été jeune parent sujet u saute d'humeur comme tout le monde
, je me dis que c'est tellement facile de déraper .ce qui n'excuse rien . je penses pourtant que les jeunes mères devrait être épaulées plus qu'elle ne le sont , pas jugée mais épaulée .


le tissu famillial n'est pas toujours au rendez-vous malheureusement . je sais que parfois c'est avec un imense soulagement  que j'acceptais que ma mère intervienne et me force à l'accepter
. En tant que parent nous devons être parfais sans reproche et c'est loin d'être le cas . Il nous manque le recule necéssaire. Donc je serais plutôt pour un partenarait surtout quand c'est le
premier , parceque c'est avec celui-là que l'on commet les plus lourdes erreures  en générale.Comme disait mère qui devait savoir de quoi elle causait : il essuye les platres le pauvre "
bonne journée à toi manu


 



manu 08/01/2011 10:55



salut


désolée . super maman peu être  ce serais mieux mais c'est ma faute aussi je n'aime pas vraiment mon prénom alors je l'ai racourci ce qui prête à confusion .


bonne journée à toi


manu



Sandaï 08/01/2011 11:16



No problemo.


Bonne journ&e aussi.


Sandaï



manu 08/12/2010 09:20



je crois que nous sommes apeu près sur la même longueur d'onde .Mais la plus part des gensne réagisse pas comme toi.Zut à propos je suis une super maman lol .Mais garçon manqué, oui un, peu alors
ne t'excuse surtout pas.Ce que tu tente de faire admettre  n'est vraiment pas gagné. La plus part des gens sont comme des mouton , on leur dit de faire ceci il y court comme s'ils étaient
heureux de se faire avoir. Pour ma fille j'ai dû produire un certificat médical et le médecin s'est fait un peu prié.LUI, ne voyait pas où était le problème.Pour mon fils se fut  un vrai
parcour du combattant ; visite surprises des infirmères scolaires, convocation , voir menace voilée.Cela à duré jusqu'à ces 15 ans .Oui il est heureux comme un pape je lui ai demandé dernièrement
si il regrettait il m'a dit  que non  ,que parfois çà avait été difficile mais qu'il ne regrettait absolument pas sa taille.Il est denevu camionneur et sa taille ne semble pas le géner
, 1m57 comme moi.Pour conclure : la surdité n'est pas une maladie ,et quand je vois tous les aménagements qui ont étécrer aux jeux paraolympique pour les sourd je me dit que ce n'est pas
insurmontable au point de stressé des enfants  à peine nés. De plus moi qui me suis adonnée  et interressée à beaucoup de thérapies en psychologie de par mon métier , j'ai pu constater
la cicatrice que reste la naissance .Alors quel serait l'impacte d'une chirurgie intrusive sur un bébé. On a trop souvent tendance à pensé  qu'ils ne se souviennent de rien et c'est faux.
Les blessures restent  dans notre inconscient mais çà je supose qu'on ne veut pas l'entendre .pour moi ce genre de décision ne se prend pas à la légère  et surtout pas  pour faire
plaisir à quelques pontes qui s'en mettront pleins les poches au passage .Je suis persuadée que notre bien-être n'est pas en cause dans cette histoire.


bonne journée à toi manu



Sandaï 08/01/2011 09:55



Désolée supermaman...moi aussi je suis plutôt "garçon manqué". En plus, j'ai une voix grave et j'ai souvent droit à "Bonjour monsieur" au tel...lol !


Ouais, la société des moutons ! Gros dossier... Il paraît que c'est à cause de la télé...Pourtant moi je mate souvent la télé et j'ai pas vraiment l'impression d'être lobotomisée...lol !


Tout ça c'est la faute à la peur. Quand on a peur de quelque chose, on arrête de réfléchir et on devient con.


Et puis c'est la faute de l'Etat ! Ok c'est super téléphoné comme idée mais je pense que c'est vrai. En accentuant nos peurs, on nous empêche de réfléchir correctement et du coup, ils peuvent
faire leurs petites salades en toute tranquillité.


Et puis, quand l'envie de se remplir les poches est plus fort que rendre le monde meilleur, ça ne peut que foutre la merde !


Je suis sûre qu'il y aurait assez d'argent pour éviter la misère et mettre en place des dispositifs pour rendre notre société accessible à tous...mais encore faut-il en avoir envie et ce n'est
pas une priorité de notre gouvernement. Si notre président était sourd ou aveugle ou handicapé, les choses changeraient bien plus vite.


Le problème c'est que la plupart des gens ne se sentent pas concernés. Chacun s'occupe de sa petite vie et quand on regarde l'autre c'est pour critiquer ou pour juger...pas cool mais tellement
humain !


Je sais que je m'attaque à un morceau énorme... trop gros pour moi : changer les mentalités ! Et je sais aussi que seule je ne vais pas pouvoir faire grand chose.


Mais l'union fait la force...alors l'espoir est permis ! 1 + 1 + 1... à la fin ça peut faire beaucoup. Telle la tique de base, je m'accroche...hihihi !


C'est dingue ce que tu m'apprends sur tes enfants et en même temps ça ne m'étonnes pas vraiment. Il faut prouver qu'on est de bons parents alors que certains "mauvais" parents qui battent et
torturent leurs gamins le font en toute impunité et ne sont pas emmerdés ou alors chopent 6 mois avec sursis...C'est dingue !


En tous cas, tu peux être fière de toi ! Tes enfants sont heureux de leur vie et ça, c'est grâce à toi et aux choix que tu as fait. Voici une idée qui doit te réconforter quand tu doutes...


Faire tes propres choix, c'est exactement ce que moi et d'autres veulent concernant ce dépistage précoce de la surdité...avoir le droit de choisir de le faire ou non. Ne pas être obligé de faire
quelque chose qui va à l'encontre de nos croyances, nos décisions.


La liberté est bien l'une des valeurs de la république française ? Des hommes et des femmes se sont battus et sont morts pour ça !


Mais à nouveau je m'emballe ! Pardon Manu !


En espérant qu'on pourra continuer à "papoter" ensemble car c'est vraiment agréable, je te souhaite, ainsi qu'à tes enfants et tes proches, une excellente année 2011, pleine de joies, de câlins
et de santé.


A bientôt ?


Amicalement


Sandaï



Sandaï 08/12/2010 00:18



Merci Manu pour ton commentaire.


C'est marrant que tu parles des gauchers...car si j'écris avec la main droite, je suis imcapable de manger avec la fourchette dans la main gauche ou de lire l'heure à mon poignet gauche...et oui,
je suis d'une époque où être gaucher n'était pas naturel et donc "interdit".


C'est fou de constater à quel point la société nous formate ! µMême si nombres de sportifs (Nadal en tennis, Flessel en escrime) ou d'artistes (De Vinci, Hendricks) sont gauchers, pas mal de
gens continuent à vouloir contrarier les gauchers. C'est bien connu que les gauchers ont de meilleures connexions entre les 2 hémisphères cérébraux qui leur permettent de mieux coordoner leurs
corps et visualiser et de créer des images. Et pourtant, on ne veut pas les laisser tranquilles, ni adapter (et c'est si simple) les objets du quotidiens pour eux. En quoi le fait d'être gaucher
empêcherait nos enfants d'avoir une belle vie, une belle carrière, de réussir ? N'importe quoi !


Et la taille de ton fils ? Qui s'en préoccupe ? Est-il en bonne santé ? Est-il heureux ?
Oui ? Alors le reste on s'en tape !


Encore une fois c'est la différence qui fait peur et qui emmerde !


Tout le monde doit rentrer dans le moule, coûte que coûte ! C'est tellement crétin ! Réprimer au lieu d'étudier et s'améliorer...typiquement humain comme attitude.


C'est contre ça que je veux me battre. C'est pour la liberté que je veux lutter.


Chacun devrait être libre de choisir sa voie, sans pour autant empiéter sur les plates bandes d'autrui. Ca s'appelle tout simplement le respect. Avec une touche de tolérance et d'amitié...et le
tour est joué.


Moi ça me paraît si banal, normal, évident...et pourtant ...


Bonne soirée à toi et un gros bisou à tes enfants qui ont bien de la chance d'avoir un superpapa comme toi !



manu 07/12/2010 08:31



bonjour!


je comprends ton point de vu . j'ai une nièce dont le fils est né avec une oreille mal formée cela fut dur à accepter, je pense .Je n'ai pas l'impression qu'ils se soient inquiétés de savoir
si  il entendrait un jour mais surtout comment il pourrait communiquer avec lui et comment ils pouvaient l'aider au maximum pour en faire un adulte épanoui.Ma fille est gauchère en parlant
de différence . J'ai dû me battre pour faire admettre que ce n'était pas une tare  et qu'on ne l'oblige pas à écrire de la main droite connaissant les dégats que cela peut engendré. mon fils
est petit et à echappé de justetesse aux hormones de croissance qu'il a refusé . aussi, oui, je crois comme toi, que ce combat pour rester et vivre heureux en étant sourd  pour que cela ne
soit pas considéré comme une maladie  est légitime . mais plus loin il est universel car notre société refuse la différence qui pourtant fait notre richesse.


bonne journée


manu



Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens