Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 03:19

 

Salut Vous,

Coucou me revoilou ! Assise dans la fraîcheur de ma chère loggia, l'ordo sur les genoux, je reviens vers vous mes chéries.



Il est plus de 3h du mat, la nuit reichsttetoise est aussi désespérément silencieuse que d'hab, tout le monde dort, la nuit m'appartient, la cortisone coule dans mes veines avec vigueur, bref c'est le moment idéal de vous pondre une bafouille.

Attention, j'ai bien précisé que j'étais shootée à la cortisone jusqu'à la gueule, alors attendez-vous à un véritable roman, surtout que le sujet m'interpelle tout spécialement : ma chère fille aînée, Océane.



Elle aura 13 ans le 2 avril prochain et je dois avouer que ma Océane, dite Louloute d'amour même si elle trouve ça ringard, est une ado, une vraie de vraie !

Les émotions en super 8, les phrases qui se finissent trop souvent par "euh" genre "Mais-euh M'man, je sais-euh", le corps qui se féminise bien trop vite à mon goût et le reste de "bébé à sa maman" qui pointe parfois l'adorable bout de son nez (pour mon plus grand plaisir, je l'avoue).

J'ai beaucoup redouté ce moment où ma fille aînée, mon cher ange deviendrait un ado râleuse et blasée de tout. Je me souviens si bien de la chieuse que j'étais à son âge...et croyez-moi sur parole, Océ est loin d'être aussi bonne que moi à ce jeu-là !

En même temps que la peur, il y avait aussi de l'excitation à l'idée de pouvoir entrevoir l'adulte qu'elle deviendrait.

Et là, je suis en plein dedans ! C'est gavant parfois, énervant au possible et parfois si émouvant, si touchant. Ma fille, mon bébé adoré est une ado !!

Purée, ça ne me rajeunit pas...lol !

Parfois, j'ai envie de lui coller une bonne baffe pour lui remettre les idées en place et parfois je ne rêve que de la serrer fort dans mes bras tellement je suis fière d'elle.

Entre nous, toutes ces émotions contradictoires sont assez troublantes, même stressantes pour l'affreuse mère poule que je suis.

Je me souviens de ce que me disait ma chère Mamele et une fois de plus, elle avait raison : quoique je fasse avec Océane, j'ai toujours l'impression de mal faire les choses, comme si je choisissais toujours la mauvaise décision, celle qui lui convient le moins.

Punaise que c'est déstabilisant !

Quand je suis sévère, on dirait que je le suis trop et elle n'hésite pas à me le dire et quand je suis cool, elle me prend pour une truffe et essaye d'en profiter pour m'arnaquer.

Ah les conflits mère-fille, quel horrible bonheur, quelle magnifique galère !

Le point positif c'est que ça me rassure sur ses capacités...elle est loin d'être conne ma fille !



Habituellement, face à ses protestations et critiques, j'essaye la voie de la raison...sauf que la raison c'est pas franchement mon truc. En général, je gueule plus facilement que je ne raisonne.

Ben quoi ? Sandaï un jour, Sandaï toujours ! (Hein Jenny ? Lol !)

Je veux bien faire des efforts mais impossible de changer ma nature profonde : je suis une colérique, gueuleuse et chiante donc, je me fous en rogne assez facilement (même si aux dires de certains, j'ai quand même une bonne dose de patience en moi ???), je gueule et je suis chiante.

Même en faisant des efforts par amour pour mon aînée, adolescente de son état, il y a des choses que je ne peux pas changer en moi, na !

Pour progresser et donner le meilleur de moi-même, je me suis demandée quel était mon rôle par rapport à elle, ce que je devais lui apporter et dans quel but.

Voici les réponses à mes interrogations existentielles :



1) Quel est mon rôle en tant que maman ?

Il est atrocement simple ou simplement atroce (rayez la mention inutile. Si vous y arrivez...chapeau bas !) : lui donner toutes les armes nécessaires pour réussir sa vie.

Dit comme ça, ça paraît super simple mais détrompez-vous, c'est l'horreur absolue, le doute perpétuel ! Je me retourne sur mon passé et je m'interroge ce qui m'a manqué pour réussir plus vite à charmer le bonheur. Ben à vrai dire, ch'sais pas ! Ma Mamele d'amour m'a apporté tout ce dont j'ai eu besoin.

Sauf que je ne suis pas et ne serais jamais, une maman aussi excellente que la mienne. C'est bien trop de boulot et je suis carrément feignasse comparée à elle. Mais si Mamele, je le pense, tu es la MEILEURE des mamans du monde, c'est comme ça alors arrête de faire ta modeste ! Hahaha !

J'ai réfléchi longtemps et la réponse m'a venue grâce à des gens d'exception comme Sophie par exemple : je ne peux pas comme ma Maman car je suis différente d'elle mais si je devais ne donner qu'une seule valeur à Océane, ce serait le respect, de soi, des autres et des possessions d'autrui.

Tout le reste, l'amour, l'honneur, la loyauté, l'honnêteté, tout découle de ça ! J'en suis intimement convaincue.



2) Que dois-je lui apporter ?

Là aussi, après réflexion (beaucoup de réflexion, du genre qui empêche de dormir la nuit), c'est assez simple : la certitude absolue de mon respect, mon amour, ma confiance, ma compréhension et mon aide.

Pour qu'elle sache que quoiqu'il arrive, je serai là pour elle, de son côté et pour toujours.



3) Dans quel but ?

Pour qu'elle ait, elle aussi la chance de vivre le bonheur que je vis grâce à elle, à sa sœur, à l'Homme (de ma vie, cela va de soi), ma Mamele et tous les gens importants qui peuplent ma vie et m'aiment sincèrement.



Bon c'est bien beau tout ça mais ça ne m'empêche absolument pas de stresser à mort à l'idée par exemple qu'elle ait un mec qui lui roulerait des pelles baveuses dans les coins sombres. Beurk ! Rien qu'à y penser, j'ai les poings qui me démangent...

Sans oublier les notions de base pour sa sécurité, que je distille patiemment dans ses oreilles avec la presque certitude qu'elle n'écoute absolument rien de ce que je lui dis.

Ni le fait qu'elle soit persuadée que je ne comprends rien à rien, étant bien trop vieille et sénile pour ça.

Ou encore que mon expérience de la vie a nettement moins d'importance que son instinct qu'elle croit sûr et éclairé.

Bon sang ! C'est à devenir dingue...hein les filles ?

Alors, je lui fais confiance, je l'entoure de mon amour et lui gueule dessus si ça ne suffit mais plus que tout, je suis là pour elle, avec mes qualités et mes défauts et je fais ce que je peux pour lui apprendre à se construire et à affronter les obstacles pour mener la vie dont elle besoin, à défaut d'avoir celle dont elle rêve.

C'est énorme et en même temps si peu.

Avec tout ce stress inhérent à mon statut de Supermaman indigne, c'est étonnant que mes cheveux n'aient pas encore la teinte pâle de la poudreuse des montagnes !!

Merci Schwartzkopf !

Bref, en un mot comme en mille, je n'ai qu'une seule chose vraiment importante à vous annoncer :

Océane est une ado ! Je le savais mais maintenant je le vis...et c'est pas tout les jours facile à gérer, même si je n'échangerais ma place pour rien au monde, foi de Sandaï !

Bisous plein et à bientôt...

Oui à très bientôt, parce que, mine de rien, la mini crotte de presque 6 ans qui suit les pas de sa grande sœur, n'est pas mal non plus et mérite elle aussi un article...lol !

 

PS ; je vous avais prévenus...un vrai roman ! A lire sans modération mais si ça vous fait trop chier...gardez-en pour plus tard...lo ;) ;) ;)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens