Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 19:01

 

L'Homme est sur le pied de guerre à 7h tapantes. Quelle santé ce mec !

Les filles dorment encore à poings fermés et moi je peine à m'extirper du sommeil. Avec douceur mais fermeté, l'Homme entreprend de les réveiller à coups de bisous et murmures insistants, tout en me poussant à montrer le bon exemple.

Pff, j'ai pas envie et je ne suis pas la seule. Je grignote du temps à coups de « Ouais, j'me lèèève ! » affalée sur ma couchette raide comme la mort et finis par me lever, bon gré, mal gré, bonne dernière, en râlant.

Ben quoi ? D'habitude, c'est moi qui suis levée la 1ère et qui attend le bon vouloir des autres membres de la famille non ? Alors pour une fois, je prends mon temps. Je mets toute la mauvaise volonté du monde à quitter ma rude banquette de nuit.

C'est le dernier jour, je suis triste, je n'ai pas envie de faire des efforts et de partir, alors fichez-moi tous la paix. Grrrrr...

Une Sandaï qui râle et ne veut pas, c'est ach'ment difficile à supporter, je sais.

 

Quand tout le monde, surtout moi, est enfin debout, les yeux plein de sommeil et de fromage, on se fait un petit dèj en vitesse, coatché par l'Homme qui, sans pitié pour notre manque d'énergie, stresse face à la masse de travail que nous avons à produire en si peu de temps.

Cool, Raoul ! Y'a pas mort d'homme.

Pff qu'est ce que j'ai pas envie ! Vu l'énergie que les filles mettent à faire leurs tâches, je ne suis pas la seule...

Finir de faire les valises, faire le ménage, ranger le mobile home : il y a tant de boulot que nous en sommes découragés.

Chacun y met du sien, on speed comme des fous mais le cœur n'y est vraiment pas. C'est chiant !

 

Lorsque la jeune fille en charge de l'état des lieux arrive en retard, nous n'avons toujours pas fini. Pas grave, elle nous propose de repasser plus tard. Cool ! Ça nous arrange ! L'Homme et moi remettons un coup de collier avec ardeur.

S'il semble plutôt content d'être arrivé au bout de ses vacances pluvieuses, moi j'ai vraiment les boules de partir. D'autant que le soleil brille comme un fou, histoire de nous narguer...Nananananèreuh !

 

Quand la jeune fille repasse ½ heure plus tard, tout est propre et nickel. L'Homme et moi sommes en nage et rêvons d'une bonne douche fraîche...

Les petites font des gâteaux de sable, pendant que la grande joue à la DS. L'état des lieux est ok et la jeune fille nous demande de passer ramener les clés du mobile home directement à l'accueil, avant midi.

J'ai envie d'en profiter jusqu'à la dernière seconde, c'est pourquoi ils auront les clés à 11h59. Ben quoi, c'est avant midi non ? Lol !

 

On traîne sur la terrasse, les filles se collent joyeusement du sable partout et Océ reste près de moi avec un petit air triste que je connais bien car j'ai vu le même sur mon visage ce matin dans le miroir de la salle de bain. On a vraiment un gros cafard tout noir toutes les 2.

L'Homme pose la question qui tue : que fait-on après midi, quand on aura rendu les clés ?

Bouhhhhh j'ai envie de pleuvoir des yeux !

Je lui réponds, une boule de bowling dans la gorge :

-Et si on restait ici ?

- Ici ? Sur la terrasse ?

- Non, ici dans le camping. On pourrait rester sur la terrasse du Nez Rouge. Les filles pourraient jouer sur le truc qui rebondit et Océ..

- Moi j'pourrais aller à la piscine ! » s'écrie mon ado préférée

Je vérifie si les filles ont entendu mais heureusement elles sont dans leur monde de sable et de gâteaux. Ouf ! Il fait beau, c'est vrai mais le petit vent frais qui souffle ne m'inspire pas confiance. Pas question qu'elles aillent à la piscine et tombent malades le dernier jour !

- Oui, toi tu peux y aller mais discrétos. Je ne veux pas que les filles te suivent.

Ma grande hoche vigoureusement la tête, des étoiles plein les yeux à l'idée de barboter dans l'eau. Cette gamine est vraiment la mienne, un vrai petit rat d'eau comme sa mère.

L'Homme n'a pas l'air super chaud, il propose :

- On pourrait aller à la mer...

- Faire quoi ? L'eau est trop froide pour se baigner, sans parler du vent sibérien. Ici les gamines peuvent jouer tranquillement. Toi et moi, on reste sous la terrasse, cool et Océ peut retrouver ses copines une dernière fois et s'éclater. Je ne pense pas que ça dérangerait les gens du camping. Même si on a rendu les clés, on peut rester et enfin profiter des aménagements. On a payé non ? Et puis de toutes façons, ils ne nous verront même pas avec tout ce monde...

- Moi, j'ai besoin de me reposer avec toutes les bornes qui nous attendent. Et jte rappelle qu'on doit aller faire quelques courses.

- Je sais mais on pourrait rester un peu, genre jusqu'à 5-6h et après on file au Leclerc.

- 5h ça fait tard.

- Ben 4h alors. Ça te va ?

Yes !! Il est d'accord.

 

On traîne encore un peu autour de notre maison des vacances et c'est l'heure de rendre les clés.

A l'accueil, les 2 jeunes femmes sont super sympa. On papote et elles compatissent face à ma peine de devoir partir. Avant même que j'ai le temps de le leur demander, elles me proposent de rester au camping, de profiter de la journée et de ne partir que ce soir. Les grands esprits se rencontrent !

 

L'Homme a garé la voiture à l'extérieur du camping et essaye de s'installer comme il peut pour dormir un peu. Le pauvre ! Même si on a une grande bagnole, ça ne va pas être facile d'y allonger son grand corps.

Pendant qu'il essaye de roupiller un peu, les filles se sont précipitées vers l'aire de jeux. Océ et moi, nous nous installons sur la terrasse avec le pc portable comme activité ludique. Chouette, je vais enfin retrouver Facebook, Hotmail et la civilisation virtuelle !

 

Je vérifie mes 150 mails, fais un tour sur Facebook et le temps passe agréablement. Océ se fait braire à me regarder pianoter sur mon clavier. De temps en temps, elle va pousser les puces sur leurs balançoires. L'idée d'aller se baigner lui est passée car le vent souffle vraiment froid. Voyant sa mine toute triste, je lui cède mon pc pour qu'elle puisse soigner ses chevaux virtuels sur Equideow.

Très vite, ça ne l'amuse plus de bichonner des canassons pas vivants et elle se tourne vers moi avec son regard « S'il teplaît Maman chérie ». Le même genre que celui du Chat Botté dans Schrek...Vous voyez le style ? Impossible d'y résister ! Allez, c'est le dernier jour. Je l'autorise à aller à la piscine malgré le temps frisquet. Si elle tombe malade, on est bientôt chez nous où je pourrais la soigner correctement. Je pense ne pas avoir à préciser qu'elle est folle de joie...Elle s'est jetée sur moi en disant : « Oh merci Maman, t'es vraiment la meilleure ! »

Ouais, quand je fais ce qu'elle veut que je fasse, je suis la meilleure...et le reste du temps ? Lol !

 

Toutes mes filles s'amusent comme elles le veulent, mon homme dort, Tout va bien. Je peux savourer cette agréable solitude en tchatant avec mes supers cops. Entre 2 bourrasques de vent, le soleil brille et chauffe fort. C'est le panard !

 

Les filles ont trop chaud, normal le vent s'est calmé. Je dois aller leur chercher des fringues plus légères. Direction la voiture à pas de loup pour ne pas réveiller notre pilote.

Pas besoin car l'Homme ne dort pas. Il fait trop chaud, il n'a pas assez de place, bref son humeur est plutôt noire. Je le comprends, le pauvre ! Je lui propose de trouver un campeur qui lui prêterait un lit dans son mobile home (pour mon homme je suis capable de tout) mais il refuse et décide de venir avec moi, sur la terrasse.

 

On se commande 2 grosses portions de frites avec des boissons. Océ semble avoir disparu de la surface de la planète. Tant mieux, au moins elle s'amuse, c'est l'essentiel. Quelques frites et un Icetea plus tard les minis crottes retournent jouer.

L'Homme se fait braire à mort et moi je suis en panne sèche. L'ordi est à plat et je n'ai pas de prise électrique à disposition.

Que faire jusqu'à 16h ?

Super Sandaï a une idée : et si on se faisait une partie de Yams en amoureux pour tuer le temps ? L'Homme semble ravi et nous passons un bon moment à titiller les dés, un œil toujours braqué sur les petites qui font leur vie entre le toboggan, les balançoires et le sable. Elles se sont même fait une nouvelle petite copine : Lola !

 

Il est bientôt l'heure de quitter le Clown Océan. L'Homme part à la recherche de notre ado adorée pendant que je débarrasse les filles de la tonne de sable qui s'est glissé un peu partout.

A 16h, on quitte le camping de Tosse, direction St Vincent de Tyrosse et son Leclerc. Le moral n'est pas franchement au beau fixe mais je réussis à ne pas pleurer, la classe ! Il faut dire que la route en lacets me ramène très vite à dure réalité : mon mal chronique des transports. Beurk ! Entre nausée et mal de crâne, je prie le ciel qu'on arrive bientôt.

 

Pour la suite du dernier jour (car ce n'est pas tout à fait fini) cliquez sur le titre « Nos vacances landaises : Samedi 23 juillet : 8ème et dernier jour Suite et Fin »

 

A tout de suite...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tolerance.fr 31/08/2011 11:20



Ce petit message pour montrer mon soutien pour ton blog, il me plait beaucoup. A mon avis, sans la tolérance une société ne peut plus exister car nous vivons dans des sociétés tellement mixtes.
C'est dans ce contexte là que s'inscrit également mon blog http://www.tolerance.fr. Soutenons
la tolérance pour un monde plus juste!



Sandaï 06/09/2011 18:14



Merci beaucoup ! C'est super gentil de m'écrire ça.


Du coup, je te rends la pareille car je suis allée sur ton blog et franchement tu déchires !! J'ai fait un test de tolérance et je suis ravie de constater que je suis "aussi" tolérante que je le
pensais, ni trop, ni trop peu. C'est déjà un bon début.


Je suis d'accord avec toi, la tolérance est indispensable et devrait être évidente. Malheureusement, c'est un sentiment parfois totalement inconnu par certaines personnes. Le combat s'avère long
et difficile mais qu'est ce qui ne l'est pas de nos jours ? Lol !


Le monde meilleur dont je rêve ne peut exister sans le respect et la tolérance...y'a du boulot mais c'est aussi ce qui est si excitant...le challenge !


Alors je fais comme toi, je retrousse mes manches, je colle mon plus beau sourire sur mon visage et j'utilise l'humour et l'amour pour parvenir à mes fins.


On y arrivera !!


Biz à toi. A bientôt camarade combattante...hihihi !



Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens