Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 20:32

 

Vermoulus, courbaturés, crevés mais heureux, nous arrivons au camping Clown Océan, à Tosse.

Un grand merci à Nabil qui nous a prêté son GPS.

Quelle belle invention ! Pas moyen de se perdre avec ce truc.

En plus, c'est si facile d'utilisation que même une blonde Sandaï y est arrivée, c'est dire...lol !

 

Heure de départ de Bischwiller : 22h22.

Heure d'arrivée à Hossegor pour aller dire bonjour à l'océan : 15h30.

45 mn plus tard, nous franchissons enfin la barrière du camping. Soit un voyage de presque 18 h de route.

Purée ! Y'a intérêt que ces vacances cartonnent !!

 

Après une attente de presque une heure parce qu'il y a au moins 5 familles qui nous précèdent, nous sommes enfin arrivés à notre mobile home grand luxe de catégorie Resort.

30m² rien qu'à nous jusqu'au 23 juillet, 10h !

1ère impression ? Il est superbe même si les portes sont si étroites que les épaules de l'Homme n'y passent pas de face ! C'est pas grave, pendant 8 jours, il jouera au crabe ou à l'égyptien en passant de profil...lol !

1 chambre parentale avec un grand lit (enfin grand, ça se discute car je doute que l'Homme et moi puissions y tenir ensemble confortablement), 2 chambres enfant avec 2 lits chacune (étroits les lits. Heureusement que nos 3 nénettes ne sont pas larges!) un coin repas, une kitchinette avec pas mal de rangements (y'a intérêt puisqu'on vidé tous nos placards!), un coin WC (où il faut limite pisser comme un crabe tant il est petit) et une salle d'eau avec douche (large celle-là), miroir et lavabo.

Sans oublier une superbe terrasse semi-couverte d'à peu près 3m sur 7.

Franchement, il assure ce mobile home !

Pendant que l'Homme s'écroule en travers sur le lit 2 places (pour info, sa tête et ses pieds touchent un mur chacun), les filles assurent comme des malades en vidant toute la voiture. Moi, je fais comme à la maison : je range.

C'est fou de constater que même pendant les vacances, les tâches sont les mêmes qu'à la maison...lol !

Entre l'état des lieux, le rangement, la douche et la préparation du dîner composé de pain de mie, de jambon, de coulommiers, de suçuk et de tomates, le temps passe à la vitesse grand V et après une glace au bar du camping, tout le monde va se coucher sans râler...et c'est à ce moment-là que je constate que « oui j'ai oublié un truc »...le drap housse et les taies d'oreillers pour l'Homme et moi !

Bonne petite mère, j'ai pensé à la parure des filles, entre nous Océ y avait pensé aussi ce qui m'a bien arrangée, mais j'ai totalement oublié les adultes. 2 solutions : soit je trouve un truc vite fait, soit je ravale ma fierté et vais louer un drap housse à l'accueil. Purée ! Je vais avoir l'air « blondasse pas finasse » !

Tant pis, on dormira sur la mini couverture que j'ai ramené. Pas question que je passe pour la gourdasse du camping !

De toutes façons, avec ou sans drap housse 2 personnes, je redoute ma 1ère nuit dans ce lit pour anorexique...

Et j'ai bien raison car je finis par déménager sur la banquette du coin repas car dormir à 2 dans une pièce à peine aussi large que mon dressing, c'est pas vraiment mon truc.

La banquette n'est pas trop mal. Logiquement, je devrais bouger la table pour pouvoir l'ouvrir et profiter d'une banquette 2 places mais j'ai la flemme.

Alors je me cale entre le mur et la table, en espérant ne pas me retourner trop brusquement dans la nuit au risque de m'encastrer la tempe dans le coin pointu qui n'attend probablement que ça. J'ai la bizarre intuition que la nuit va être longue et inconfortable...

 

Ah j'oubliais ! Le temps, la météo ! Ben oui, il pleut et il pisse sur tout le territoire français.

Et bien, aussi étonnant que ce soit, ici le soleil a bien voulu nous accueillir à notre arrivée et même si le fond de l'air est un chouïa frais et que la terre semble gorgée d'eau de pluie, il fait plutôt beau et bon.

Bon présage pour la suite de nos vacances landaises ?

 

Après le dîner, préparé avec amour et pris en famille dans une relativement bonne ambiance, nous décidons d'aller au « Nez rouge » pour s'offrir une glace et nouer des liens avec d'autres campeurs.

A peine arrivés au restau du camping presque désert, la pluie reprend de plus belle.

Purée mais d'où elle vient toute cette eau ?

C'est pas du crachin breton mais une pluie battante qui tombe agressivement du ciel dans le seul but de nous saucer. On doit largement avoir atteint le maximum des précipitations habituelles.

Y'a 20 ans, quand je suis venue dans le coin (3 ans de suite quand même) j'ai du prier pour avoir droit à quelques gouttelettes pour nous rafraîchir en pleine canicule et là, je prie tous les saints pour avoir la possibilité de goûter à l'eau salée de l'océan. Parce qu'inutile de préciser que les vagues et les joies de la plage c'est un rêve qui nous reste inaccessible pour l'instant !

Dépités, nous mangeons notre glace en tremblotant.

Quelques parties de « hockey sur table » plus tard, nous décidons de braver la tempête pour aller jouer aux cartes au mobile home.

Minuit passé, les enfants sont au lit.

L'Homme et moi regrettons la minceur des cloisons qui nous interdit tout débordement sexuel.

Cette semaine va être longue, mais longue à un point...

Vivement demain !

Avec un peu de chance, le soleil brillera et nous pourront enfin aller profiter des piscines, des toboggans et de l'aire de jeux... L'espoir fait vivre !

 

Revenez demain et vous saurez...Quel suspense !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens