Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:00

 

Le manque de sommeil m'a littéralement terrassée et j'ai dormi comme une souche. Bon le réveil n'en n'a pas été moins douloureux mais au moins j'ai pu dormir. C'est déjà ça !

 

3 jours derrière nous, 3 devant, nous sommes pile au milieu de nos vacances landaises.

Pour changer...il pleut !

Je sais, c'est général. Il pleut sur toute la France mais entre nous je m'en tape comme de ma 1ère culotte qu'il pleuve ou non sur la Côte d'Azur. Égoïstement, j'aimerais qu'il fasse beau ici, à Tosse, dans les Landes et si possible maintenant.

Allez quoi, au moins un peu de soleil qu'on puisse profiter des aménagements extérieurs du Clown Océan !

Non ? Bon tant pis ! Ça coûtait rien d'essayer.

Ce sera donc plage privée improvisée à 30 cm du mobile home pour les petites et bronzage express entre 2 averses pour moi.

L'Homme et Océ se partagent la DS et essayent de battre l'ordi dans une course endiablée de voiture-aspiro de Mario Kart.

 

Pour rentabiliser au max le peu d'éclaircies auxquelles nous avons droit, j'ai mis mon haut de maillot de bain sous mon gilet en laine. Ça gratte à mort mais y'a pas mieux pour profiter du soleil vite fait.

Un rayon de soleil, je vire le gilet, un coup de vent mouillé, je le remets. J'ai l'impression d'être Arturo Brachetti...lol !
Hey, qui sait avec le temps de merde qu'on a ici, je vais peut-être pouvoir m’entraîner sérieusement et devenir transformiste à la rentrée...Ça vous plairait un show privé ? Hahaha !

 

Je n'ai plus rien à lire et Mario Kart ne me fait aucun effet. Bref, je m'ennuie ferme !

Les 2 gros bouquins que j'ai apporté juste au cas où je me ferais braire, n'ont pas fait long feu avec une météo pareille. J'ai même relu les 3 « Picsou magazine » 2 fois chacun.

Devant mon air dépité et mes grognements d'exaspération, l'Homme lâche l'idée du siècle. Un truc tellement évident que je me mordrais bien les fesses pour ne pas y avoir pensé plus tôt ! Parfois, je suis blonde mais blonde... !

« Prends ton pc et raconte nos vacances à tes potesses. »

Ce mec est génial !!

 

Ni une, ni deux, je chope mon ordi et je commence un résumé de nos vacances mouillées.

Moi ça m'occupe et vous, ben vous aurez de quoi vous marrer, bandes de sadiques ! Lol ! On dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres...alors je vous souhaite bien du plaisir à lire mes déboires humides.

 

- Bonjour »

3 Petites nanas de 15-16 ans ont envahit notre terrasse.

- On organise une soirée ce soir à la grande tente blanche. Chacun ramène un truc à boire ou à manger. C'est le thème « Black & White » alors si vous voulez ce serait bien de venir habillé en noir et blanc.

- Les vieux sont aussi invités, ou c'est seulement pour les jeunes ? » demande-je espiègle

- Oh pas de problème ! Tout le monde est invité. Vous pouvez venir si vous voulez. » me répond une des gamines avec un grand sourire de fer. Et vlan dans les dents ! Je m'attendais au moins à un « mais non, vous n'êtes pas vieille ! » sur un ton indigné...Savent plus mentir les d'jeuns !

-Ok, alors ce sera avec plaisir.

- A ce soir 7h alors ?

- No problemo ! A ce soir.

Chouette, on va faire la fiesta tonight !

Je regarde dans le frigo...ouais, j'ai de quoi faire une salade de riz façon Sandaï mais on n'a plus rien à boire à part de l'eau du robinet.

Super ! Un truc à faire pour l'Homme qui se fait braire à plus savoir qu'en faire. Il chope les clés de voiture et semble être tout content de quitter le mobile home, même pour aller au Leclerc. C'est dire à quel point le temps lui semble long...lol !

 

A son retour, le riz est cuit et je peux me lancer dans ma préparation d'une salade de riz dont les campeurs vont me donner des nouvelles...enfin j'espère ! Thon émietté, olives vertes dénoyautées, maïs, tomates et concombre coupés en petits dés. Il ne reste plus que ma vinaigrette super méga « light »...lol ! Vinaigre de miel (Melfor pour les Alsaciens. Cherchez pas il n'est commercialisé que chez nous), huile Isio 4, mayo, ail en poudre, oignon émincé et mélange d'herbes pour salade achetée en Allemagne. C'est pas vraiment régime mais c'est très bon au goût.

J'en fais pour un régiment et sans vouloir me vanter...elle est super bonne !

 

Douche pour tout le monde, maquillage pour Océ et moi et hop on saute dans nos fringues « Black & White » pour ne pas faire tâche dans la soirée. La classe ! Comme d'hab quoi !

Toute notre petite famille est au top, prête à enflammer le dancefloor...enfin surtout Loulou et moi parce que l'Homme m'a déjà prévenue qu'il était hors de question qu'il danse. C'est pas grave, j'ai l'habitude.

Il embarque la salade de riz de la mort qui tue, 3 bouteilles de bière, 2l d'Icetea et quelques paquets de chips.

Le rendez-vous est à 19h et nous sommes à l'heure...preuve qu'on se fait vraiment chier ! Lol !

 

La traversée du camping aurait du nous mettre la puce à l'oreille car nous sommes les seuls à avoir respecté le thème « Black & White ». Arrivés à la tente blanche, on déchante vite. Moyenne d'âge : 15 ans. Pas un seul adulte en vue.

L'Homme et moi sentons les regards ados sur nous et malgré un réel enthousiasme du à notre présence de la part des gamins, ni lui, ni moi ne nous sentons à notre place. Il y a comme un décalage. Si, si je vous assure.

On fait un peu « vieille » tâche au milieu de cette assemblée de jeunesse à peine pubère. Je déconne avec les gamins et leur demande où sont les « vieux ». Ils me répondent qu'ils vont arriver (j'ai de sérieux doutes) et que nous pouvons rester.

Ouais, pas glop le plan ! Ok, on n'est pas encore des vieux croulants et on a la pêche mais là, trop c'est trop !

L'Homme remballe les bouteilles de bière même si le DJ, un gamin de 16 ans et demi, nous affirme qu'il adore la bière et moi je récupère la salade de riz. Ben quoi, ils n'ont ni assiettes, ni fourchettes...et on n'a pas encore mangé nous !

Les minis crottes sont déjà parties sauter sur le château gonflable et l'Homme les a suivies, histoire de les surveiller. Tu parles, il a fui parce que le DJ a mis de la musique et lui a proposé de venir danser. Il a pris ce prétexte pour prendre la tangente et je le comprends.

Océ est tout près de moi et ne semble pas vouloir se joindre aux d'jeuns qui soudainement se mettent en ligne en riant.

Dès les 1ers accords d'une chanson, genre tube de l'été, ils se mettent à exécuter la nouvelle danse de l'été. Ne me demandez surtout qui chante ! Je vous rappelle que je suis une ancêtre inculte en matière de nouveauté musicale...lol !

Je pousse mon ado à rejoindre sa race mais elle secoue vigoureusement la tête en me suppliant pour que je n'insiste pas. Ok, t'es pas obligée ma Louloute ! Calmos !

On s'assoie un peu plus loin et on les mate se trémousser en rythme.

Je ne sais pour Océ mais moi j'essaye de retenir leur choré histoire de vous l'apprendre à mon retour. Ça n'a pas l'air très compliqué mais pas question de me lever et de les rejoindre. Ok, le ridicule ne tue pas mais je ne veux surtout pas foutre la honte à ma fille.

 

Très vite, on se fait braire à ne rien faire, le luc vissé sur un banc inconfortable.

Heureusement pour nous, Ilayda se pointe avec une énorme envie d'aller faire pipi. Avant même que j'ai le temps de réagir, Océane est debout et propose de l'emmener au mobile home. Ok, j'ai compris le message : elle veut fuir au plus vite.

No problemo ! On va tous rentrer et se taper ma salade de riz.

 

Je confirme : elle déchire ma salade !

On s'en met jusque là et on finit par une glace à la terrasse du Nez Rouge. Couverte la terrasse parce que, bien sûr, il pleut.

On passe la soirée, tranquillement, en famille, avec la musique des d'jeuns en fond sonore.

Quand la pluie se calme un peu, les minis crottes filent jouer dans le sable trempé ou font de la balançoire. Océ, adorable soeur-cousine, les pousse sans rechigner à la tâche. Elle est vraiment géniale cette gamine ! Normal, c'est ma...fiiiiiille !!!!

On ne fait pas grand chose mais on le fait dans une ambiance détendue et bon enfant.

Je souris aux quelques visages connus mais je ne parle à personne en particulier. J'ai bien remarqué un chouette couple de jeunes gens qui a l'air bien sympa mais j'ai la flemme.

Assez bizarrement, où que j'aille, je me fais toujours des « potes » dès le 1er jour et là, rien, ni personne. Il faut dire que je n'ai fait aucun effort de communication jusqu'à présent. Ma famille me suffit.

L'Homme a bien essayé, dès le 1er jour, de sympathiser avec nos voisins de gauche, des Nantais, en proposant un verre de rosé ou un partie de pétanque mais déçu du refus du père de famille, il a laissé tomber et n'a plus recommencé.

De mon côté, je souris, dis « bonjour, ça va ? », tape la discut 2 mn mais sans plus.

J'ai envie d'être avec mes supers amies de Reichstett ou les virtuelles. J'adorerais passer mes soirées à délirer autour d'un verre ou d'un jeu de dés. Voilà ce qui me ferait vraiment kiffer !

Ou alors rencontrer Marie-Anne, Piedade, Kaity et Doc et tant d'autres pour de vrai. Revoir enfin ma Lili et ma Laurich d'amour. Bronzer avec Angy et Céline en critiquant tout se qui bouge. Partager mes journées avec ma Mamele, ma Déda et ma famille mixte (la mienne et celle de l'Homme). Rigoler avec mon frangin et jouer avec mes neveu et nièces. Bref, passer mes vacances avec ceux et celles que j'aime. Parce que je dois bien l'avouer, vous me manquez plein !

Un petit coup de blues quoi ! Le gris du ciel a un peu déteint sur mon cœur et je n'ai aucune envie de faire des efforts pour faire de nouvelles rencontres.

L'essentiel c'est que les filles s'amusent bien et que l'Homme de ma vie soit toujours dans mon champ de vision pour éclairer mes journées.

Le reste, les autres...pffff m'en fiche !

 

Quand il fait trop noir et qu'on ne voit plus les filles se balancer, l'Homme bat le rappel et nous rentrons dans notre « chez nous » mobile.

Pas de soirée « Black & White » pour nous mais une bonne petite soirée tranquille quand même.

Pyjama, histoire (la Belle et la Bête), séance de bisous-câlins tendres et les petites s'envolent pour le pays des rêves, le sourire aux lèvres.

L'Homme, Océane et moi nous retrouvons avec joie autour de notre partie quotidienne de Yams, suivie par un « Bonne nuit » saupoudré de bisous.

 

Je me tourne, me retourne une bonne heure dans mon lit d'infortune avant de trouver une position acceptable et finis par m'endormir au son habituel du martèlement de la pluie landaise sur le toit en PVC.

 

Demain, avons-nous quelque chose de prévu ?

Pfff...ch'sais pas ! Ça dépendra du temps qu'il fera...L'espoir de me baigner un jour n'est pas encore mort.

Dans ma boule de cristal, je vois...une journée « glandouille de compétition », suivie d'une soirée « karaoké ».

Du lourd quoi ! Hahaha !

Allez « Bonne nuit les chéris ». A demain !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens