Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 05:50

Et on continue ! Ce serait dommage de s'arrêter en chemin, non ?

 

 

A propos d’affaire, on m’a dit que le coiffeur était super moins cher qu’en France…entre nous, ce n’est pas super difficile quand on voit les prix pratiqués dans l’Hexagone.

Et moi, je rêve d’avoir une chevelure plus longue et plus épaisse…bref, je voudrais des rajouts.

Chez nous, il faut bien compter entre 600 et 1200€ (si si, vous avez bien lu !) alors j’espère m’en sortir avec nettement moins.

Comme nous ne connaissons personne qui puisse le faire ici, l’Homme demande au marchand d’or s’il peut nous aider.

Le type sort une liasse de cartes de visite aussi épaisse que mon poignet (et je n’ai pas le poignet fin !), tripatouille dedans et exhibe le numéro d’un salon de coiffure, « pas très loin d’ici » précise t’il.

Il chope son téléphone et au bout d’à peine 2mn, nous annonce que quelqu’un va venir nous rejoindre pour nous guider jusqu’au salon de coiffure où une équipe m’attend pour me poser des rajouts.

Rapide ! Efficace ! La grande classe.

20 bonnes minutes plus tard, une jeune femme et un jeune garçon sont sur le pas de la porte du vendeur d’or. L’Homme et Selda expliquent mon désir à la jeune fille et elle nous répond de la suivre.

Pas moyen de savoir combien cela va nous coûter mais la jeune coiffeuse semble persuadée que je peux payer sans peine…Bon, de toutes façons, ce n’est « pas loin » alors ça nous fera une petite balade.

 

Petite balade ? Purée, on marche 20 bonnes minutes sous un soleil de plomb et une chaleur si intense qu’elle fait trembler l’air comme dans le désert qu’on voit à la télé. Les gamines sont crevées, les adultes tout autant. Y’a intérêt qu’ils aient des mèches blondes dans leur salon de coiffure. ! Sinon, je leur fais une tête au carré…avec une coupe du même nom, ça ne pourra faire que super classe, non ?

 

Le salon est propre, l’air y est respirable mais par contre il n’y a pas un chat. Enfin, pas un chat côté client, parce qu’environ 6 personnes se pressent autour de nous.

L’Homme explique la raison de notre présence, pendant que j’enlève mon postiche et que je défais mon mini chignon. Tout en écoutant, le coiffeur en chef regarde mes cheveux et fronce les sourcils. Et oui mon gars, je n’ai jamais précisé que ça allait être facile pour toi !!!

Oui c’est possible, il a la bonne teinte de cheveux, d’ailleurs une des ses assistantes a déjà au moins 200 mèches blondes en main. Bon, elles sont un peu plus foncées que ma couleur hyper pas naturelle mais ça va aller.

Et le prix ? L’Homme écoute la réponse du patron et fronce les sourcils en se tournant vers moi…900TL ! soit 450€. Ouf ! Ca fait mal aux dents.

Sans perdre une seconde, je refais mon chignon, clipse ma pince-postiche blond platine et me lève pour partir. Ok, c’est toujours 150€ de moins que le prix minimum en France mais il est hors de question que je dépense 450€ pour des mèches que je vais garder 6 mois maximum !!

Psychologiquement, une telle dépense pour un truc aussi futile, me paraît impossible et me tord les boyaux. Apparemment, l’Homme est soulagé si j’en crois à la soudaine décontraction des ses épaules. La pauvre, il a cru que j’allais dire oui !

Coiffe-man voit sa cliente blonde, française et riche (ben oui, dans l’esprit de la plupart des Turcs, nous Européens sommes toujours riches. S’ils savaient…) lui échapper, alors il propose 800 TL et affirme qu’il ne peut pas descendre plus son prix. No problemo garçon ! Tu gardes tes mèches et je garde mon fric. C’est un bon deal ! L’Homme traduit avec une vraie joie, celle de ne pas dépenser un quart de notre budget vacances…lol !

Ses aides-apprentis m’entourent en souriant, me touchent les cheveux et parlent à toute vitesse. Les pauvres, s’ils croient que je vais craquer parce qu’ils disent que je vais être superbe avec des cheveux longs et fournis (comme me le traduit Selda) ils se mettent le doigt dans l’œil jusqu’à la moelle des fesses. Quand mon portefeuille est demandé à contribution, je suis absolument imperméable à toute forme de flatterie. Dommage !

Malgré les sourires, les courbettes et l’envie de rester encore un peu au frais, nous sortons du salon de coiffure. Merde, va falloir refaire tout le chemin, 20 mn de plus à marcher sous une chaleur écrasante ! Mais quelle idée débile d’aller aussi loin ! Je me demande bien qui l’a eue ?? Bon ok, c’est moi ! Je suis désolée.

L’Homme me demande à quoi je m’attendais. A vrai dire, je n’en sais trop rien. Je me suis dit qu’ici, en Turquie, je pourrais enfin me permettre une folie capillaire, genre des rajouts blonds et soyeux pour donner un peu de vigueur, de force et d’épaisseur à mes pauvres cheveux filasses. Et j’avais raison, c’est faisable et c’est moins cher qu’en France mais c’est encore trop cher.

- Mais tu comptais mettre combien ? Me demande t-il

- Ch’sais pas, 100 ou 150€. Une folie quoi !

- Ca ne fait vraiment pas cher, même pour ici.

- Ouais, je m’en rends bien compte maintenant. Mais bon, les mèches ne coûtent vraiment pas cher sur internet et tu m’as dit que la main d’œuvre était super bon marché alors je me suis fait des idées. Désolée pour la marche forcée en plein cagnard !

- Oh, c’est pas trop grave mais je suis déçu pour toi. Tu avais l’air d’en avoir tellement envie.

- T’inquiète pas mon chéri…j’ai vu un magasin de fringues sympas juste en face…je vais pouvoir me remonter le moral en achetant des fringues…Hahaha. »

Il ne répond rien mais lève les yeux au ciel en fronçant les sourcils. Les filles et moi usons de tout notre charme, et il est conséquent, et l’Homme déclare forfait en nous suivant avec l’argent. Pas moyen de nous résister…lol !

2 robes pour moi, 2 slims et un tee-shirt pour Océ plus tard, nous ressortons du magasin, le cœur heureux et le portefeuille plus léger. C’est trop cool la Turquie !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens