Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 19:17

 

Lundi 9 mai 2011

 

Lundi matin, je suis en pleine écriture d'un de mes articles rémunérés pour le net (pour plus d'info, contactez-moi!) quand le bigophone sonne. C'est Lui. Il m'appelle pour confirmer notre rendez-vous et me précise ce qui va se passer, à savoir que je vais devoir passer des tests en situation réelle avec l'assistante que je vais remplacer, Maria.

Des tests ??? Ben oui, des tests !

Mais alors-là, vous ne comprenez plus rien ! Si ça peut vous rassurer, moi non plus.

Dans ma grande naïveté et ma superbe « blonditude », j'avais cru être embauchée. Et ben non, il va me falloir passer des tests pour les convaincre de mes capacités à remplacer leur super secrétaire qui part pour suivre son mari au Brésil.

Tests qui se dérouleront lundi aprème et mardi matin, jusqu'à 11h30, heure à laquelle il sait que je dois partir pour aller chercher ma mini crotte à l'école.

La bonne nouvelle, c'est qu'il a noté mes préférences au niveau des horaires et ça me remonte un peu le moral. La mauvaise c'est que je suis toujours sur la sellette et que je vais devoir déployer tout mon charme et toutes mes compétences pour lui prouver que...je vous écoute.... « Je suis faite pour ce poste et que ce poste est fait pour moi ! ». Bravo ! Je constate avec plaisir que vous suivez.

 

Pour la 2ème fois de ma vie, je suis en avance (la 1ère c'était pour l'entretien...hihihi!). Comme quoi, les miracles existent...hahaha !

 

Mon futur chef...appelons-le « Monsieur B », m'accueille comme la fois précédente, avec le sourire et me présente Maria, la secrétaire que je vais remplacer. Et là, vous attendez à ce que je vous décrive un dragon femelle qui m'attend fermement, des flammes plein le museau pour défendre son territoire...

Désolée de vous décevoir mais non.

Au contraire, elle est très gentille avec moi et passe toute l'après-midi à m'expliquer ses fonctions et sa façon de travailler. Elle me présente à mes futurs collègues et tout le monde me traite avec gentillesse.

Il y a « Ja » l'architecte très pro avec une poigne de main ferme, « Jé » l'autre architecte, une jeune femme super souriante, « Mu » la médiatrice sociale sympa comme tout à côté de qui je vais travailler et « Ed » le chef de chantier d'apparence rude mais je sens bien qu'il a le cœur sur la main. Il me reste à rencontrer « Mo » et « Ma » les 2 autres médiatrices sociales et « Jean-Mi » le médiateur qui est pratiquement toujours sur le terrain.

 

Franchement, sans vouloir jouer la Sandaï du monde merveilleux des Bisounours, l'accueil qu'ils me réservent est sympa et détendu. Rien à voir avec le stress que j'ai connu lors de mon arrivée dans mon ancienne boîte.

Le stress je vais le connaître en écoutant les explications détaillées de Maria...

Bon sang mais comment ma pauvre tête de blonde décolorée va réussir à retenir tout ça ?

Ok, je suis une bonne assistante, j'ai 15 ans d'expérience dans ce métier mais là, il n'y a pas de commande, pas d'offres ni de factures !

Comme l'assos bosse avec des organismes, tout est en abréviations...j'y perds le peu de latin que j'ai retenu du collège.

Les infos m'arrivent en masse et très vite je sature. Bien sûr, je note tout ce que j'entends mais je gage que la migraine m'attend quand je vais relire mes notes.

Ici, la secrétaire centralise toutes les infos et la peut-être future secrétaire...c'est moi !

 

Habituée à devoir être opérationnelle de suite, je panique un peu. Les mots que me dit Maria ne signifient pas grand chose pour moi et je redoute le moment où elle partira pour de bon. Et si je la kidnappais ? Je pourrais lui faire une chambre dans mon garage et la nourrir de bons petits plats ? Non ? C'est pas une bonne idée ?

Dommage ! Parce qu'elle sait tout. Et quand je dis tout, c'est vraiment tout ! Elle connaît son taf et le fonctionnement de l'assos sur le bout des doigts. Je sais, c'est normal vu qu'elle y bosse depuis longtemps mais ça me fout quand même les ch'tons.

Quand je demande quel sera son dernier jour, elle me répond sans détour avec un immense sourire censé me rassurer « Lundi le 16 ».

Le 16 mai ??? Oui ! Mais c'est dans à peine 10 jours ? Oui ! Et en plus, elle ne travaille pas le 12 et le 13.

Donc, si je calcule bien, il me reste...3 jours pour tout apprendre d'elle ??? Ben oui !

Bonjour la formation interne ! J'ai intérêt à assurer...

 

Là c'est la panique à bord. 3 jours pour collecter assez d'infos pour me débrouiller en free lance ! Je ne sais pas si vous réalisez bien...

Moi je suis affreusement tentée de tout planter là et de me remettre illico sur le marché du travail.

Sauf, je suis une Sandaï et que notre race me bannirait à jamais si j'osais abandonner comme ça.

Je jugule bravement la panique naissante et force mon cerveau à s'ouvrir plus largement pour ingérer le maximum d'infos. De toutes façons, « Je suis faite pour ce poste et ce poste est fait pour moi ! » C'est comme ça et par autrement !

 

Comme à chaque fois qu'on fait quelque chose d'intéressant, le temps passe à une vitesse folle et à peine arrivée, Monsieur B me dit que c'est déjà l'heure de partir. Devant mon air ahuri, il me précise que tout va bien aller et qu'il m'attend demain matin 8h30 pour la suite.

Je ne sais plus si j'ai répondu mais je me souviens d'avoir hoché la tête de façon bien peu seyante et d'être rentrée chez moi, hébété mais heureuse. Ben oui, qu'ils me choisissent ou non, j'ai découvert un nouveau monde, une nouvelle façon de bosser et moi les nouveautés ça m'attire.

 

De retour à la maison, j'essaye de faire un compte rendu à l'Homme et à ma Mamele mais les mots sont comme les idées dans ma tête : totalement embrouillés. Après 5 ans de léthargie domestique, mon cerveau ploie sous les infos et peine à les trier avec efficacité. C'est fatiguant mais que ça fait du bien de sortir de mon train-train quotidien. Je suis vannée mais super heureuse.

C'est vrai que je ne connais rien au monde associatif, ni à la compta pure mais je sais, au fond de moi que je pourrais sans mal apprendre et m'adapter à ces nouvelles fonctions.

En plus, Monsieur B n'a rien du chef imbu et tyrannique auquel je m'attendais. Il m'a plutôt l'air d'être un superchef comme je les aime, humain, compréhensif et juste.

C'est décidé, s'ils me prennent comme secrétaire, je ne l’appellerai plus que « Superchef » !

 

Avec un mal de tête de titan, je m'écroule très vite sur le canapé et part retrouver Morphée pour une nuit complète d'un sommeil réparateur. Demain est une journée décisive ! Je dois les convaincre que... « Je suis faite pour ce poste et que ce poste est fait pour moi !! » MDR !!!!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens