Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 04:43

Il est 3h du mat et je ne dors pas...attention, j'ai dis « je ne dors pas » je n'ai pas dit que je n'étais pas fatiguée. Car fatiguée, éreintée, crevée, ça je le suis mais mes nerfs surexcités m'interdisent tout sommeil.


Ça ne fait qu'1/4 d'heure que la mini crotte s'est endormie. Pour une raison inconnue, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil.

Après l'histoire du soir et les 5 berceuses habituelles, je l'ai mise au lit et elle dormait...pas profondément comme d'habitude mais bon, ses beaux yeux étaient fermés...


Moins d'une heure plus tard, j'ai entendu un bruit de porte qui s'ouvre, je suis allée voir si l'une des chattes ne s'était pas glissée dans la chambre des filles et qui vois-je collée contre la porte ?


Alex, les yeux gonflés un « Maman j'ai mal ! » sur les lèvres, elle tendait les bras vers moi.

Les sourcils froncés, le visage sévère je lui demande :

« Qu'est ce que tu fais debout ?

  • J'ai maaal !

  • Et où as-tu mal ?

  • Là ! » me dit-elle en me montrant son genou.

Je la prends dans mes bras, lui explique que je vais lui raconter le petit chaperon rouge (ça ne loupe jamais, il suffit de 10mn de ma voix dans ses oreilles et elle sombre dans un lourd sommeil) et qu'après DODO, sinon je lui promets ma main sur ses fesses.

Elle acquiesce, se blottit tout contre moi, je nous installe dans le rocking-chair et je commence mon histoire.


L'histoire est assez banale en soi mais j'ai une façon assez spéciale de la raconter : je borde à mort et noie ma fille jolie sous tout un tas de détails inutiles.

Ma voix grave (de vieille fumeuse asthmatique) a un effet soporifique des plus foudroyants sur Alex.


Enfin, c'est le cas d'habitude...parce que ce soir, elle bouge, gesticule, dit qu'elle a mal au ventre, réclame à boire et je dois faire appel à toute ma patience pour ne pas la jeter dans son lit.

Au lieu de céder à la tentation de lui coller une fessée, je prends ma grosse voix et lui explique qu'il est trop tard pour gesticuler ou parler et que je m'arrêterai de lui raconter son histoire favorite si elle ne se calme pas de suite.


Chantage ou pas, je m'en fous car ça fonctionne...parfois la fin ne justifie t-elle pas les moyens ? Il est bien trop tard et je suis bien trop fatiguée pour réfléchir à ça maintenant...


Lorsque j'arrive enfin au moment où la mère-grand vient de se faire dévorer par Messire Loup Gris (d'habitude elle s'écroule avant même que le petit chaperon rouge ait fini de cueillir son bouquet de fleurs mais ce soir elle résiste vaillamment), Alex ferme les yeux (enfin ses paupières tombent toutes seules) pousse un petit soupir et s'endort.


Vous ne pouvez pas imaginer la joie qui m'anime à ce moment-là...

C'est presque jouissif !

Elle DORT !!! C'est un rêve devenu réalité !!


Pour être sûre de ne pas la réveiller dans ma précipitation à quitter la chambre (et commencer à profiter de ma soirée...enfin !!), je continue mon histoire jusqu'à la fin, comme si de rien n'était.

Heureusement que personne n'est là pour voir le tableau : une Sandaï à moitié endormie qui raconte une histoire pleine de détails inutiles à une petite fille déjà endormie...

Le ridicule ne tue pas, hein ?


Je la couche et sors de la chambre à pas de loup (comme Messire Loup Gris...).


Arrivée dans le salon, je me jette sur 3 robes que je veux raccourcir, histoire de calmer mes nerfs durement éprouvés par mon adorable chieuse.


Ça m'occupe les mains et laisse mon esprit vagabonder à son aise...c'est une vraie bénédiction pour moi la couture, non seulement ça me calme mais en plus ça me permet de transformer des vieilles nippes trop étroites ou trop longues en sapes tout à fait portables et qui me mettent en valeur et tout ça sans dépenser un seul cent. Tout bénef !!


Donc chouchou dort du sommeil des justes et je commence doucement à me calmer.

Mon homme va se coucher et je reste reine du salon et de la télécommande.

Je mate la télé tout en préparant mes fringues à la couture pour demain.

Tout est calme. Mes filles et mon homme sont au pays des rêves et la tension quitte doucement mon corps.


1h passe et...mon chéri vient dans le salon pour me prévenir que la petite s'est réveillée et me réclame...sans blague ???

Je l'avais entendue mais je me suis dit que si je faisais la morte, elle se rendormirait peut-être, comme c'est parfois le cas...?


Ben non, c'est pas le cas ce soir !

Elle est bien réveillée, elle m'appelle et si elle continue, elle va me réveiller la grande. Je lâche ma couture et vais dans la chambre avant qu'elle ne réveille sa sœur et les voisins par la même occasion.


Plus moyen de la laisser dans son lit. Les gens normaux qui habitent dans l'immeuble ont besoin de sommeil et moi je suis à nouveau super énervée.


Je la chope sous le bras, je la couche sans tendresse sur le canapé et un doigt menaçant sous son petit nez joli, je lui dis en sifflant comme une sorcière :

« Tu te couches là ! Tu dors ! Je ne veux rien entendre ! Un mot et je te colle la fessée du siècle, compris ? »

- Oui Maman. Je t'aime plus que tout. »

Je marmonne un « moi aussi » entre mes dents serrées à m'en faire mal et je retourne à ma couture.


Quelle fayotte celle-là ! Elle croit qu'elle va me faire craquer avec son « je t'aime » son regard de biche et son sourire mutin ?

Elle me prends vraiment comme une conne !

Je nourris ma rage pour éviter de craquer et de lui faire mille bisous...parce que c'est vrai qu'elle est craquante...


Mais bon, trêve de plaisanterie, il est minuit passé et ce n'est vraiment plus l'heure de se faire des mamours et des déclarations enflammées.

C'est l'heure de DORMIR !


Je couds, je vais sur le net, je vais fumer, je vais au WC, je me cherche un truc à manger, bref j'essaie de détourner mon esprit de cette gamine qui se tourne et se retourne sur le canapé.

Oh, elle est intelligente, elle m'a bien comprise, elle ne dit pas un mot...mais elle bouge autant qu'un asticot sur son hameçon.

Sans même la voir, je l'entends, je la sens bouger et mon sang bout de colère.


Lorsqu'elle lâche un « Maman un bib, siltepélé. », je bondis de mon siège comme un diable hors de sa boîte. Je dois faire peur à voir car elle sursaute et recule vers le mur.

Tu m'étonnes que je dois être moche à faire peur avec les narines dilatées, les yeux injectés (je suis fatiguée...) et cernés de bleu (sans oublier le maquillage que je n'ai pas enlevé et qui doit avoir bavé...beurk ! Vision d'horreur en soi..), la bouche étirée en un rictus !


Je lui explique le plus calmement possible qu'il est très tard, bien trop tard pour un bib, qu'elle devait manger à table et qu'elle doit dormir maintenant.

Les yeux tout mouillés, elle me répond : « Mais j'ai foif maman ! »


Jugulant l'envie furieuse de la coller au mur, je vais à la cuisine, je lui prépare un bib de baby soif camomille-fleur d'oranger et le lui ramène, le visage sévère.

Elle se jette dessus, tout sourire, boit la moitié et se recouche d'elle-même en me disant : « Bonne nuit Maman. Je t'aime...plus que tout. »


Je l'embrasse, lui rappelle, en parlant entre mes dents serrées, qu'il est l'heure de dormir, la couvre et lui cale un gros coussin dans le dos.


Je jurerai l'avoir vue cligner de l'œil, un demi sourire sur les lèvres !

Cette gamine joue avec moi...ou je ne m'appelle plus Sandy.

Au fait c'est quoi mon prénom déjà ?...Maman super naze, c'est ça ? lol !


Au bord de l'explosion nucléaire, je lutte pour ne pas perdre ma patience et mon sang froid.

Bien décidée à résister à l'envie de tout casser, je vais sur le pc et tape rageusement sur mon clavier.

Ça doit faire un boucan de tous les diables mais je m'en fous puisque j'ai les écouteurs vissés sur les oreilles, Nightwish à fond les décibels.


Attendre : c'est la seule solution ou du moins la meilleure...je n'ai plus aucune envie de la menacer, la gronder ou lui donner une fessé si tard dans la nuit.

Attendre c'est mieux...Attendre quoi ? Ben qu'elle s'écroule de fatigue avant moi.

Il me faut ne plus faire attention à elle avec l'espoir qu'elle s'endormira un jour...lol !


Cette gamine m'aura à l'usure, elle finira par avoir ma peau !

Heureusement pour elle que mon amour dépasse ma colère et mon énervement...sinon ses fesses ressembleraient aux miennes à son âge : archi-rouges d'avoir été claquées par ma maman...

A la réflexion, je devrais peut-être faire comme ma Maman ??

Les fessées ne m'ont pas vraiment fait de mal et j'ai fini par apprendre le respect dû à mes parents et aux autres...

Je gage que mes fesses étaient moins douloureuses que les pauvres mains de Maman !

La pauvre, je sais à présent comme elle en a chié...et j'ai honte !


Sans plus faire attention à elle, la musique me crevant joyeusement les tympans, j'écris 2-3 mails en souffrance.


J'écoute le même morceau de musique en boucle (ma nouvelle chanson préférée : « Amarenth » voir sur ma page Facebook) et à chaque fois qu'il se termine, je me dépêche de le remettre en route pour ne pas entendre bouger ma fille chérie, sans toutefois, pouvoir m'empêcher de la regarder...


Il est 2h du mat et elle ne dort toujours pas !! bordel !!

Je détourne mon regard courroucé et je remets « Amarenth », une fois de plus.


Il est 2h46 quand mes oreilles me font trop mal et que j'arrête la musique...et qu'entends-je ?

Un léger ronflement : Oh joie, elle DORT !!

Les Dieux m'ont entendue, elle s'est endormie !


Le bruit de mes doigts tapant sur le clavier a eu raison de sa résistance.


Je m'étire, fais jouer les muscles de mes épaules, tourne la tête de droite à gauche...la tension a quitté mon corps...Merci Nightwish ! C'est vraiment de la balle ce groupe finlandais !


Mon vœu de la nuit (Nightwish en anglais...c'était un mot d'esprit...ok c'est un bide ! Désolée !) s'est exaucé : elle dort en ronflant comme un sonneur bourré mais je m'en tape.

Je suis si fatiguée que je pourrais m'endormir dans les bras d'un marteau-piqueur en marche, c'est dire !!


Je baille à m'en décrocher les mâchoires et vous envoie mes plus doux bisous.


Votre Sandaï, les yeux en vrac et les cheveux en bataille.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lélé 13/05/2009 21:41

Aha c'est bien ta fille, trop craquante mais qui sait ce qu'elle veut!(et elle sait déjà prendre sa maman par les sentiments, j'avoue que ça m'impressionne :P)Dur dur la vie de maman, si ça peut te consoler moi j'assiste à l'immersion d'Annah dans cette période horrible qu'est l'adolescence lol! Où des fois elle se confie à moi et le lendemain elle me snob complètement (genre je la soule carrément), ah et elle me traite de "vieille" si c'est pas un crime ça!! Mdr
Allez gros bisous ma marraine je pense fort à toi et continue ton site, il est chouette ;) Je t'aime fort fort!

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens