Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 03:44
 

Il est minuit et je ne suis même pas un peu crevée.

Vous me direz, c'est plutôt une habitude chez moi...c'est vrai !

Mais, depuis 5 jours, je vis dans une excitation perpétuelle...mais non, pas sexuelle, perpétuelle !

Ça se saurait !! Ou plutôt, ça s'entendrait si c'était sexuel...pauvres voisins !


Non, je suis sur les nerfs mais pas de façon négative.

J'ai la pêche !! Voilà, c'est ça : la pêche, même une super pêche de la mort qui tue !


Il y a moins d'une semaine, après le moindre effort, je gisais, anémique et exténuée sur notre canapé-lit, la respiration aussi sifflante qu'une vieille vipère, sur le retour.

Chaque mouvement m'occasionnait des râles de vieille chieuse, des quintes de toux de vieille chienne asthmatique et des douleurs musculaires de partout (je passe sous silence les désastres urinaires de ces mêmes quintes de toux...une horreur !! Heureusement que le lave-linge existe...Brrr ! Merci à toi, oh Dieu Brandt !).


Bref, j'étais une pauvre chose misérable et brisée par la souffrance et la résignation à mon pauvre sort...

J'adooore ça ! Cette capacité que j'ai à raconter des conneries...me ravit ! C'est presque lyrique !


Bon, Sandaï, mets-toi dans le personnage, un peu de sérieux que diable !


Imaginez : je suis là, souffreteuse et haletante, les poumons en feu au moindre effort, le torse comme pris dans un étau glacé (ben oui, des cheveux jusqu'au milieu du dos, ça fait de la surface !), découragée à l'avance de tout ce qu'il me reste à faire, sans parler de ma si célèbre mini crotte à gérer et ouais, sans rire, je souffre !


Ben ouais ! Parce que les bien portants, les « respirent sans peine » et « jte fais le ménage à fond en 1h, sans souffler» ne savent pas que l'asthme est un fléau, une p'tain de maladie handicapante à mort et une source d'humiliations.


Humiliation ! Je confirme !

Parce que c'est super humiliant de faire 3 pas à la vitesse d'un escargot endormi et de devoir s'arrêter pour...souffler, respirer, exhaler un souffle aussi léger qu'une idée dans la tête blonde de Paris Hilton, c'est dire !


C'est super humiliant de dire à son chéri, le soir, après qu'il ait bossé plus de 8h : « J'en peux plus ! » alors que le salon ressemble à une zone de crash-test pour jouets d'enfant, que la cuisine déborde de casseroles, d'assiettes et de couverts sales et que la bouffe se résume à ??? une pizza surgelée, pas encore cuite parce que « le four est vraiment trop loin du canapé, mon chéri ».


C'est méga super humiliant de ne plus être capable de dire 3 mots de suite, parce que le souffle ne suit plus.

Essayez voir d'émettre un son sans air ! Ça ressemble à un ballon qui se dégonfle : «Hhhhhiiiiiiiiii ».

Surtout pour moi ! Ne plus être capable de...de..parler ! Arghhhhhh !

L'horreur absolue ! Le cauchemar de mon existence : être réduite au silence !

Bon ça va, c'est pas la peine de vous plier de rire comme ça ! OK je suis un peu bavarde...parfois...bon...souvent...OK OK tout le temps !

Oui, haut et fort, je l'avoue, je suis BAVARDE, même par écrit et vous savez quoi ? Je l'assume enfin parfaitement ! Et puis, ça n'a pas l'air de vous déranger tant que ça, me trompes-je ? Revenons à nos moutons...


Et tout ça pourquoi ? Parce que j'ai de l'asthme.

Pas d'allergie connue, pas de souci avec les animaux à poil, à plume ou à écaille, pas de réaction à la poussière, sauf « Et merde, faut que je trouve le sweefer ».

Juste de l'asthme, comme ça, à l'effort, à l'émotion, n'importe quand et surtout quand j'ai pas envie !


Et pourquoi ? Parce que, je suis asthmatique par héritage maternel anticipé.

Ben oui, comme mes parents sont de condition modeste et qu'ils doivent bien se douter qu'ils ne gagneront jamais plus de 3 numéros au loto, ils ont décidé de me laisser profiter du seul héritage qu'ils pouvaient me léguer tout de suite...l'héritage génétique !


Et chez nous, on est asthmatiques de mère en fille.

Quand, petite fille, je disais que je voulais être un garçon, c'est pas seulement à cause du robinet pour faire pipi...


Donc, je suis asthmatique, je respire une fois de temps en temps, quand l'air est suffisamment vigoureux pour aller tout seul jusqu'aux poumons et même si je déteste les médocs, il arrive un moment où je décide de ? De ? prendre de la CORTISONE !


Ben oui, parce que j'ai toujours de la cortisone, à la maison. Je suis une asthmatique connue et reconnue, moi ! Mon médecin me connaît et me soigne depuis de nombreuses années.

Parenthèse : l'automédication c'est pas bien ! Faut pas jouer avec les médocs !


Ouais, faut pas déconner non plus !

Parce que je veux bien faire un effort pour faire bosser mon toubib dans les règles de l'art mais bon, l'asthme c'est une vieille ennemie, presque une copine et j'ai plus vraiment besoin de son accord pour me prendre la tête avec elle. Vu ?


Donc, je prends ma dose de poison, euh de cortisone, associée à 2 bouffées de ventoline et j'attends...j'attends encore...j'attends toujours...ben oui, c'est pas immédiat...et au bout d'une heure...je revis !


Ma respiration se fait plus profonde, mes muscles se décontractent, mes douleurs s'atténuent et tout doucement, je sens une forme douce de bien-être m'envahir.


Waouhhhhhhhhhh ! C'est trop bon ! Respirer librement, ne plus être congelée des épaules, arrêter de tousser pour un oui ou un non, aller d'une pièce à l'autre en moins d'une demi-heure...Quel panard !!

3 petites pilules..rien que ça !


A chaque fois que je suis dans cet état de grâce respiratoire, je me fais la même réflexion indignée : « Mais pourquoi t'as attendu si longtemps ? »


Ouais pourquoi ?


Parce que la cortisone est un merveilleux médicament...mais aussi un horrible poison, dont la liste des effets indésirables est aussi longue que la liste des ex d'une star d'Hollywood.


Ah c'est vrai, c'est divin !

La cortisone soulage, libère, limite enivre parce que être libre de respirer, ne plus souffrir, c'est vrai cadeau pour un asthmatique.


Mais la cortisone, ça énerve aussi, ça chauffe, ça fait bouillir...


Tu te retrouves avec l'énergie de Sarkozy, la vitesse de Speedy Gonzales, les tics nerveux d'un savant fou et l'agressivité d'un hooligan.


Même par moins 40, tu sues comme un bonhomme de neige au soleil, les joues rouges comme un coureur cycliste amateur et le visage bouffi comme un sumo.


Et tout autour de toi, les gens, proches ou non, se réjouissent de tes belles couleurs, vantent ton énergie et te balancent avec joie : « T'as une mine su-per-be !».


Ben ouais ! Tu m'étonnes ! Je suis shootée avec de la lave en fusion. J'ai l'impression d'avoir du feu qui coule dans mes veines.

C'est simple, quand je bois un verre d'eau, ça fait « Pischhhhhhhh » et la fumée que tu vois sortir de mes oreilles, c'est de la vapeur d'eau.


Parce que c'est ça, aussi la cortisone. Un poison qui peut générer une dépendance, qui te bouffe le calcium des os et les rend friables.

J'ai un collègue de bureau qui s'est fracturé 3 côtes en toussant, après de nombreuses années de traitements à base de cortisone. 3 côtes !

Heureusement que je ne lui ai pas raconté mes conneries habituelles, à l'époque...il se serait cassé 2 côtes de plus en riant...lol !


Et n'oublions pas l'effet indésirable détesté de toutes les femmes du monde, même de moi : le gonflement !


Ben ouais, parce que la cortisone ça fait gonfler...comme vahiné !


En moins de temps qu'il faut pour le dire, tu te retrouves avec la peau sur-tendue sur des joues sur-rebondies et sur-rouges à souhait...d'où la comparaison avec le sumo ci-dessus...


Bon l'avantage c'est que tu perds tes rides dans les bourrelets...

Faut être positif dans la vie !


Et puis, t'as tout le temps envie de manger...sans discernement de goût : salé, sucré, amer, acide...Tes actions préférées ? Manger, grignoter, avaler, bouffer, engloutir...


Tu te sens comme une oie à l'approche de Noël et tu te fourres tout ce que tu as sous la main...dans la bouche !


Et seules une volonté de fer (ce que je ne possède mais alors pas du tout !) et une attitude raisonnable (ce que je n'ai pas non plus, sig !) te permettent de calmer tes fringales.

C'est dire, si c'est pas gagné d'avance pour moi...


Alors les chéris, pour ceux qui me verront bientôt, Merci de ne PAS me faire remarquer que j'ai pris du poids (je le sais déjà !), que mes fringues semblent avoir rétrécies (je ne suis pas tarte au point de tomber dans le panneau...) et que le grand air me fait décidément du bien (mes joues sont rouges même à l'intérieur).


Pour ceux et celles qui s'inquiètent de ma santé (je pense tout particulièrement à toi Evy) et qui se demandent : « Mais n'y a t-il rien d'autre qui puisse te soulager ? ».

Je réponds : « Si bien sûr ! « 


Ne pas fumer (je sais ! C'est une grosse connerie de fumer dans mon état ! On croirait entendre parler ma Maman...lol !), une alimentation équilibrée (ça veut dire manger ce qui est bon pour la santé mais qui a un goût de merde), une hydratation régulière et à l'eau de préférence (le coca c'est pas top), une activité sportive d'endurance régulière (du sport ?! No coment !), une exposition à l'air pur (pfff ! En Alsace, de l'air pur , ça se saurait !!)...bref une vie SAINE !


Et pourquoi pas une vie de recluse dans un couvent pour Carmélites pendant qu'on y est ?

Pour moi, la vie ne vaut le coup que si on la vit...pas si on la subit...et manger des légumes et de la viande maigre, avec un yaourt nature comme dessert et un fruit et un verre d'eau comme cocktail, en courant sur un sentier de montagne, c'est tout sauf l'éclate !! lol !


Faut être réaliste : je cesserai de souffrir de l'asthme sans cortisone, le jour où les petits hommes verts viendront nous offrir le remède miracle à tous nos maux...

D'ici là...j'ai bien l'intention de profiter des bienfaits de la cortisone.


Et puis, si je devenais raisonnable, si j'avais cette vie saine, si j'arrêtais de faire des conneries, qui vous ferait rire au boulot ou le soir, après une bonne journée bien naze ?

Hein, qui ? Gad Elmaleh ? Foresti ? Y z'ont même pas de blog !

Et même si je ne leur arrive pas à la cheville (tu m'étonnes ! Ces deux-là, c'est la personnification de l'humour !)...moi au moins je coûte pas cher...un bisou, un éclat de rire, un « Sandaï je t'adore » de temps en temps et me voilà heureuse.


Alors, ayez une pensée compatissante et chaleureuse pour votre dévouée Sandaï qui aura, je l'espère, réussi à vous faire marrer en vous racontant ses rapports oh combien privilégiés avec..la...CORTISONE !!


Comme d'autres « Adooooooooooore les sushis »


moi...


J'adooooooooooooooooooooore la cortisone !!



C'est pas que je m'ennuie mais il est plus de 3h du mat et j'ai les doigts crochus à force de taper sur mon clavier, alors je vais me faire un encas cookie-bretzel-chocolat-aux-éclats-de-noisette avec un grand verre de coca glacé et puis j'irai pratiquer mon sport d'endurance préféré : me couler dans mon lit, rabattre ma couette et fermer mes yeux en rêvant à vos mines réjouies.


Et si, demain, je goûte à nouveau aux joies des restrictions respiratoires...il me reste toujours...de la cortisone ! !


Bisous plein et Bonne nuit


Votre Sandaï

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amandinine 27/01/2009 23:06

Hahahaha! encore une fois, je ris de bon coeur (oui d'ailleurs merci, j'ai l'air maline moi à rigoler toute seule devant l'ordi!! ça fait geek....) en te lisant!! Vu la régularité de nos soirées-délires (2fois/an?), j'en profite ici pour prendre des nouvelles, et t'imaginer en train de dire les mots que tu as écrit, et ça y est je te vois, t'es là !! lol quelle imagination non? Si tu veux, je peux même t'imaginer avec 5bras, les cheveux bleus et Brad Pitt couché à tes pieds.
Bizzzz Sandy chéwie

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens