Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 02:35

 

Coucou.

Océane est au poney, Alp est chez ses parents, Alexane est au lit et fait dodo (y’a pas si longtemps « être au lit » et « faire dodo » étaient 2 choses totalement différentes et séparées dans l’esprit de ma fille chérie…pour plus d’info lire les autres articles…) et moi…Moi ?...Je ressens une grisante impression de liberté.

Euh toute relative ma liberté…

Je ne peux pas sortir de l’appart car je ne veux pas laisser la puce toute seule (à part au grenier, au garage ou à la cave, et pour y faire quoi je vous le demande ? Ranger je vois rien d’autre à y faire…), j’ai pas encore déjeuné, le salon semble avoir été soufflé par une bombe, la table de la salle à manger est encore pleine de miettes du petit déj, des lettres du jour et des chips d’emballage du colis reçu hier (les chattes ont vachement apprécié les chips d’emballage…vachement ! pffffff y’en a partout !), la cuisine est un dépôt de tout ce qui traînait dans l’appart, en attente de rangement…bref j’ai une tonne de choses pas marrantes à faire avant l’arrivée de ma grande, soit avant 16h. Et il est 14h15. Pffff j’ai pas envie !!

Waouh ! Trop cool !

Et là, je me mets à tourner comme une folle sur moi-même et j’entends « Wonder Woman » en musique de fond…Nan ça marche pas !

Je suis toujours habillée de mon jogging gris incertain et de mon marcel noir défraîchi (si si c’est super sexy comme tenue…c’est moulant à mort ! et sans les pantoufles…c’est super sexy ! Enfin je crois…).

Nan je ne me suis pas transformée en « Wonder Woman » la sexy petite bimbo rouge et jaune qui a bercé ma petite enfance…

Dommage parce qu’elle assurait un max !

Alors j’essaye « Superfragilistik.. » Merde je ne me souviens plus de la suite. Faut que je demande à Amandidine.

Ok pas moyen non plus de faire comme Mary Poppins…Il ne me reste plus qu’une seule solution : ranger ! Arghhhhhh !

J’aime pas ça ! J’ai l’affreuse impression de faire ça toute la journée.

Je range la salle de bains, la cuisine, le salon, la salle à manger…et Alexane joue, Océane rentre de l’école, Alp rentre du boulot, douche, on mange et…je range la salle de bains, la cuisine, le salon, la salle à manger…Chose pareille que le matin !

Dans le même ordre, avec la même furieuse envie et le même maigre plaisir, le plaisir du travail accompli.

C’est dingue le temps qu’on passe à ranger dans une vie !

Et encore, j’ai de la chance…j’ai de l’aide ! Enfin, un peu d’aide…

Alexane range plus ou moins ses jouets et ses crayons toute seule. Enfin plutôt moins que plus. Elle met un temps fou à poser chaque jouet, chaque crayon dans sa boîte. A croire qu’elle vient à chaque fois de se souvenir qu’elle adoooore ce jouet ou ce crayon.

Vu qu’il y a une bonne vingtaine de jouets et de crayons, en admettant qu’elle garde chaque article environ 30 secondes en main, ça fait quand même 20 bonnes minutes pour tout ranger…Vous voyez le tableau ?

« Mais Océane ? » me direz-vous. Elle range…aussi…parfois…rarement.

Chaque article à ranger nécessite à peu près ça :

« Chérie, tu penses à ranger tes chaussures ? »

« Ma puce, tu m’entends ? Range tes chaussures stp. »

« Océane ! Je te parle…range tes chaussures » Là le ton monte d’un cran.

Et ça finit toujours par :

« Oh t’entends ? Range tes godasses ! Et plus vite que ça »

J’ai bien dit chaque article…C’est à dire ses cahiers de devoirs, son cahier de texte, les stylos qu’elle a utilisé, son gilet qui traîne dans le salon ou parterre, son cartable qui trône au milieu du couloir, sa nintendo DS , ses bijoux qu’elle a essayé mais pas mis parce que ça la gêne…

Imaginez le calvaire…Chaque article cité ci-dessus nécessitant minimum 4 interventions orales de ma part…

Plus les 20 minutes de rangement de la petite que j’encourage gracieusement de « C’est bien ma puce. Allez continue. Encore là parterre. Oui mets le dans le coffre. Nan les crayons c’est dans la boîte là. C’est bien. Tu fais ça très bien. Je suis fière de toi. T’es une grande fille obéissante. Nan, nan, c’est pas fini. Encore un peu. Voilà. Encore les crayons là, parterre. Voilà dans la boîte. Continue ma chérie. Allez active un peu. C’est plus l’heure de jouer. On va à la douche maintenant… »

Et là, je me rappelle, trop tard, qu’il ne faut pas dire « douche » à Alexane.

La réaction est immédiate : elle répète 10 fois « douche ? » en rigolant, le sourire jusque derrière les oreilles et elle court vers la salle de bains, bousculant tout sur son passage, oubliant tout ce qui n’est pas la « DOUCHE ».

Et là « tintin ! » pour lui faire finir le rangement… !

Alors je la suis dans la salle de bains, je fais couler l’eau à la bonne température, j’emmène Chouchou dans la chambre pour chercher la grenouillère et le body, en faisant l’avion bien sûr, sinon c’est pas drôle, tout ça avec « douche » sur tous les tons, en bruit de fond.

Océane nous rejoint au bout de la 3 ou 4ème « Loulou viens prendre ta douche », elles se déshabillent et elles vont s’installer dans la baignoire.

Pendant leur douche (et oui elles adorent prendre leur douche ensemble. Enfin elles disent qu’elles adorent, ça ne les empêche pas de se hurler dessus à la moindre occasion), j’ai un petit moment de répit (entrecoupé de « Maman viens voir ! » et « Mâââmon nien »), que je mets à profit soit en faisant un sudoku, une clope en bouche (le pied !) soit en me livrant à ma corvée préférée : faire à manger.

Nan nan j’ai dit « faire à manger » pas « cuisiner ». La différence ?

C’est simple, quand on cuisine c’est généralement bon, ça prend du temps, c’est équilibré, voir diététique et ça ravit tout le monde.

Moi je fais à manger, c'est-à-dire que je fais cuire un truc, que c’est pas forcément bon, que ça prend un minimum de temps, que c’est pas souvent diététique et que ça provoque plus de protestations que de « hum c’est bon ! ».

A part les traditionnelles pâtes ou frites ou cheeseburger maison, ou riz-sauce tomate Heinz, exception faite pour ma ratatouille qui semble leur plaire beaucoup, ma petite famille n’est pas souvent enthousiaste.

Quand à faire des légumes…aïe aïe aïe ! C’est la croix et la bannière !

Chez nous le mot « légume » est en passe de devenir une insulte suprême…

Mais j’ai quand même de l’aide. Quand Alp est rentre plus tôt, il s’occupe de faire à manger, pendant que je m’occupe des petites crottes.

Les filles mettent la table, encouragées de « Allez les filles, vous mettez la table. Assiettes, verres, couverts, n’oubliez rien. Non Chouchou lâche ça. C’est trop lourd, tu vas le faire tomber. Tiens prends la moutarde. Océane, active le mouvement, on mange dans 1 minute » et nous mangeons en famille, à table.

Après le repas, je recommence à m’énerver parce qu’Océane traîne dans le salon au lieu de débarrasser et de se brosser les dents, pendant que sa coquine de sœur profite de mon inattention pour ressortir les jouets si difficilement rangés.

En 2 minutes, le salon a de nouveau subi une attaque terroriste, mon adrénaline a coulé à flots dans mes veines et mes cordes vocales ont vibré avec force et puissance contre mes 2 merdeuses de choc.

Quand elles sont enfin au lit, tout devient calme et le silence s’installe.

Généralement, je n’ai pas eu le temps de prendre une douche, de me démaquiller et de souffler un peu mais je n’en ai pas vraiment le temps.

Il me reste à ranger le salon, ranger la cuisine, remplir le lave-vaisselle et nettoyer les casseroles.

Alp me donne généralement un coup de main mais lui aussi est sur les rotules. Ensuite je m’écroule sur le canapé avec 1 unique envie : qu’on me foute la paix.

Manque de chance, Ambre (la plus âgée de mes chattes) a fait un pissou de protestation quelque part dans l’appart, vomi dans un coin ou laissé des poils partout sur le canapé et j’ai le plaisir de me mettre à 4 pattes pour nettoyer ses cochonneries.

Enfin installée sur le canapé, je savoure ce moment de tranquillité et je regarde l’heure : 22h passées.

Si j’en ai le courage, je tapote sur mon clavier pour écrire mes faits et gestes de la journée mais en général le manque d’énergie m’en empêche. On se demande vraiment pourquoi… ?

Et qu’on ne me dise plus que « femme au foyer » c’est cool comme boulot. Je n’ai jamais autant travaillé que depuis que je suis en congé parental.

Bon je suis sur les rotules, je continuerai demain.

En attendant, lisez bien ma petite blague ci-dessous. Elle est si réaliste…

 

Un jour, un homme rentre du travail pour trouver le chaos qui règne à la maison. Ses enfants, encore en pyjama, jouent dans la boue du jardin. Sur le gazon, tout autour de la maison, il y a des cartons de repas congelés et des boîtes de jus de fruits par terre.

Quand il entre dans la maison, c'est encore pire : La vaisselle sale est éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien est renversé sur le sol, la vitre est brisée et traîne par terre sur une grande surface et il y a du sable par terre, sur la table de la cuisine et les meubles.

Dans la salle de séjour, il trouve des jouets, des vêtements et une lampe renversée.

A ce moment, l'homme a très peur qu'un malheur ait touché sa femme. Il se précipite au second étage et là, stupéfait, il trouve sa femme encore en pyjama assise dans le lit en train de lire un livre. Elle se retourne en souriant et lui demande :

 - Comment était ta journée ?

 - Mais que s'est-t-il passé ici aujourd'hui ?!?

Souriante...

 - Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j'ai fait durant la journée et quand je réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants... Tu me dis

 - C'est tout ?

 - Eh bien, aujourd'hui, je n'ai rien fait !

 

Pas mal, non ? Bonne nuit et à bientôt.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sandaï
  • Le blog de Sandaï
  • : Ce blog est mon journal intime virtuel où je jette les mots, les impressions, les sentiments et les émotions de la maman stressée, heureuse et parfois (souvent ??) débordée que je suis au quotidien...
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens